22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 23:17

Je n'ai jamais su faire de claquettes ,d'ailleurs je n'ai jamais su danser.Ni au son du tambour,ni au chant des sirènes,le moindre pas je n'aurais esquissé.Je me souviens de ce titre lu ,un polar américain de Norman Mailer:"les vrais durs ne dansent pas",qui m'avait au premier abord semblé incongru.Puis l'explication vint fort à propos .Il est des petites phrases lancées par un père,pas un reproche,non un regret,une déception,ou simplement une incompréhension conflictuelle,qui toute votre vie se rappellent à vous.Comme il est difficile souvent d'être le fils de son père.

Repost 0
Published by gilbertilo - dans objets perdus
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 22:20

La main est sur la table,

Blanche,doigts écartés.

Innocente main  gauche,

Indifférente  au crime

Dont  la droite coupable

Aimerait la punir.

Et le poignard est là,

Graine de violence 

Dans l'autre poing serré 

Comme un nœud de souffrance.

La vertu immobile,

Quand  le crime est vivant.

Mais  dès le premier cri

Unis au frontispice;

Au creux du  même lit

Tous les deux sont torture

A qui aime la vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 22:51

Il m'est même arrivé ,trouver quelque charme à l'ennui .Laisser le temps mollement me traîner vers ce jour incertain que peut être demain.A défaut d'occuper le temps j'occupe l'espace.Je vais ,je viens,je tourne en rond,fait ma petite révolution.Quelquefois je suis dans la lune,jette un regard à la Terre,à mes pieds qui cherchent la rime.Il pleut,il vente,il fait soleil?Qu'on ne me dise pas tous les jours pareils !Demain sera un autre jour ...un jour de plus, mais pourquoi faire .Un jour wagon accroché au train-train?Un jour charbon,un jour de foudre?Une rampe ,une planche de salut ou une trappe vers l'enfer! Ce lendemain que je veux vivre ...comme s'il n'appartenait qu'à moi ?

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 23:35

La chuchoteuse,à qui voulait l'entendre,déclarait :"mon mari a sept cerveaux ".Moi je crois  que les contes de fées sont pour les cerveaux lents et que tout çà ne vole pas très haut .Et voilà que les comptes de faits vont lui coller aux fesses.Encore eut-il un sixième sens,pauvre heptacéphale ,un sens aigu siégeant dans un cerveau reposé,plutôt qu'une réflexion ainsi éparpillée façon puzzle, si difficile à rassembler en cas d'urgence;peut-être le naufrage fut-il évité .Ah mais tout cela n'est que mythologie.Si pour elle il était l'indispensable came,pour ses pairs il était imbuvable, poison.Son mea culpa en cent vingt mille exemplaires le persuadait être revenu dans les petits papiers de ses électeurs naturels et les urnes semblaient vouloir les happer.Coquin de sort pour un fieffé coquin qui toute honte bue racolait, des cabinets feutrés aux chiottes les plus nauséabonds,qui des soutiens stratégiques et des petites mains habiles.Ah,mais quel camouflet pour cet adepte des effets de manche,ainsi le taiseux,le collaborateur claudicant s'étant remis en selle,aujourd'hui le désarçonne lui le "preux" chevalier,au service de cette France qu'il aime tant... Je pourrais me réjouir de l'éviction tant espérée du petit mégalo ,si je ne soupçonnais le  "curé" de Solesmes, vouloir instaurer en cas de victoire en mai prochain une rigueur toute cléricale ;Car à dieu j'ai toujours préféré le diable,avec lui on peut discuter.Ah ce qu'il nous aura fait mal François ,l'autre celui du changement ...Je l'avais prévu.

 

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 22:55

Je lis  dans un groupe où les groupies jettent à la volée des bravo,bravo !Je dis bravo car les clics en rafale me tuent .Je lis donc les mots d'un certain Marcel Proust:"ce livre essentiel,le livre vrai,un grand écrivain n'a pas ,dans le sens courant ,à l'inventer ,puisqu'il existe déjà en chacun de nous, mais à le traduire .Le devoir et la tâche d'un écrivain sont ceux d'un traducteur"."Que tu le dises,que tu le penses et que tu le crois Marcel, cela n'appartient qu'à toi.Et dieu sait si ta postérité rend hommage à ton talent .Mais ces petits suceurs ,lécheurs, qui acquiescent allègrement à tous les mots ,toutes les pensées des potentats de la littérature me font chier .N'ont-ils jamais de leur vie sorti une ligne du tourbillon qui tout un chacun taraude ?Ah mais c'est qu'il y a tourbillon et tourbillon ...il y a celui qui aspire vers le fond, le plus profond de soi,et nous colle, en victime de la force centrifuge ,comme une mouche sur un pare brise ,et la noria  qui remonte les idées hélas avec parcimonie .Je crains que la meilleure traduction  ne soit jamais à la hauteur du sentiment qu'elle est sensée transmettre .Si les mots sont choisis ,il est d'une extrême difficulté dans le maelstrom qui nous baigne, je ne le nierais pas de ses bienfaits,comme le paludier cueillir la fleur de sel de notre pensée.Ce que le lecteur reçoit n'est pas une pépite débarrassée de ses scories,mais  une portion congrue  ,peut-être brillante qui avec le temps se patinera ou se lustrera encore.Je relis en pensée les conseils lus ici et là soyez concis ,coupez ,coupez ,coupez !Oui mais couper dans le peu qu'il reste pour en faire quoi ?Il y a tant de best-sellers qui ressemblent à des merdes de chiens écrasés !

 

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 12:09

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 12:06

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 12:03

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 14:31

Un jour j'écoutais un acteur polonais .Et ce qu'il disait me parut d'une évidente vérité .L'authenticité fait peur ...et rajouterais-je; pas qu'au pouvoir .Soyons honnêtes qui peut se vanter d'être lui-même en toutes circonstances et avec tout le monde .Hélas le chemin nous apprend que les adaptations plus ou moins sincères sont une nécessité à la vie en communauté ?Seul à seul avec nous-mêmes ,alors la vérité éclate ...pas toujours combien se cachent à eux-mêmes .L'artiste peut-être se refuse à toute compromission et encore ...il est des œuvres ...de l'art "pompier" à l'art glorifiant le pouvoir comme on en a connu sous certaines dictatures qui défigurent la fonction même de l'art .Bien sûr rien n'est simple ,encore une fois la liberté est chère trop chère pour certains .

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 06:38

Au crépuscule sans bagage

Elle a quitté son village.

Elle marche le dos courbé,

Dans une  main une lanière,

Dans l'autre un solide piquet

Elle l'a décidé hier.

Elle marche à son rendez vous

Sous la lune entre chien et loup

Puis s'attachant sans amertume

Offrira sa chair en pâture.

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou