26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 14:15

« L'homme du monde est tout entier dans son masque. N'étant presque jamais en lui-même, il y est toujours étranger, et mal à son aise quand il est forcé d'y rentrer. Ce qu'il est n'est rien, ce qu'il paraît est tout pour lui. »

Jean Jacques Rousseau.

Mais avant tout travestissement,encore faudrait-il non seulement se connaître .mais se reconnaître.Trop se vivent inconnus,incomplets et finalement étrangers .Alors le visage qu'ils nous offrent n'est pas une fantaisie,mais une réponse à une éventuelle inquisition ,qui elle même ne révélerait qu'une caricature.Laissons les donc se vendre ,polis et peut-être manipulateurs .Jugeons  sur les actes ,car les actes pour peu qu'ils soient eux-mêmes à dessein,mensongers  ,configurés dans un but, lui parfaitement objectif ,nous révéleront  à terme le profil caché de celui qui affiche  en tous lieux et en toutes circonstances une affable et brillante figure .

 

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 23:38

Du temps où je croyais encore en Dieu ,ce dieu tout puissant, dont en prière on souhaitait que la volonté soit faite sur la terre comme au ciel;eh bien le soir, dans ma chambre glaciale ,recroquevillé dans mon petit lit froid, je maudissais cette espèce de salaud qui laissait souffrir ma chère maman.Oh ,sans connaître le blasphème je m'en voulais bien des mots que je prononçais à mi-voix,mais pourquoi tant de cruauté,alors qu'on l'appelait "le bon dieu". N'avait-il pas ,selon l'enseignement du catéchisme délégué son fils pour sauver tous les hommes.Bien sûr, sœur Agnièce ,une religieuse,une bonne sœur,encore,une  des nombreuses épouses de Dieu,tous voiles dehors sur son cyclomoteur,venait quotidiennement prodiguer des soins à ma mère.Je me souviens de son épaisse  serviette de cuir noire de laquelle elle sortait son boîtier de fer blanc,la seringue et l'impressionnante aiguille .L'odeur d'alcool accentuait encore le cauchemar .Et les suppliques de cette mère tant aimée...Mais comment pouvait-elle demander à celui qui avait selon l'expression consacrée ,rappelé à lui son époux de lui accorder non pas  un sursis, mais une totale guérison.Bien sûr je n'avais aucune idée du mal dont souffrait ma mère ...je n'avais alors jamais entendu parlé de l'hypocondrie.Depuis je n'ai plus insulté le fauteur de troubles,d'ailleurs je ne lui parle plus .Ma chère maman fêtera cette année ses quatre-vingt trois ans !

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 11:55

Faut-il avoir les fesses si propres pour dénoncer  l'usage à discrétion d'un cabinet noir !Peut-on quand-on prétend au trône,tous azimuts  accumuler  les boulettes ?Il lui en faudra du papier cul ,car le voyant devant des millions de téléspectateurs ,gauchement après s'être chié dessus,vouloir s'essuyer par journaux interposés de la merde qu'il a lui même produite.Je crains, mais ne m'en plaindrai pas ,qu'au bout d'un interminable rouleau,ce fidèle qui sans vergogne fréquenta les chiottes de la république avec la même aisance que le  confessionnal catholique,ne finisse en momie,heureusement embaumée pour masquer la puanteur qu'il exhale!Je l'ai trouvé tour à tour:poli (je veux dire ,sans aspérités notables),malicieux,pathétique et finalement ringard ...

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 10:02

Jakez ,la mascotte de notre atelier,celui qui pouvait tout dire .Du moins désinhibé par un alcoolisme peut-être atavique ,récurrent et quasi toléré par une hiérarchie,quoique militaire,adoucie par un paternalisme ,sinon une condescendance marquée pour cette armée de "matelots"rompus aux travaux les plus pénibles,qui malgré tout ,avec la généreuse contribution d'entreprises extérieures redonnaient de la vigueur à notre flotte de guerre.Donc Jakez ;lui-même  pupille de la nation( son paternel avait eu la bonne idée de passer l'arme à gauche en terre Indochinoise)protégé et surprotégé ne se privait-il pas de rappeler à ces jeunes gens,rejetons des plus belles épaulettes où plus modestement des chefs de travaux et autres techniciens ,qu'ils bénéficiaient, sans parler de passe droits,de l'influence  et surtout de facilités administratives incitées par leurs papas chéris pour obtenir des emplois d'été.Cette année-là ce fut un blondinet aux manières jugées incompatibles avec l'immersion en milieu industriel et plus prosaïquement ouvrier ,qui fut soumis à l'inévitable inquisition :"tu es le fils à qui "?Le jeune homme se senti agressé ...cet hurluberlu hirsute aux yeux globuleux injectés de sang après une absorption plus que nécessaire à un équilibre temporaire,ne le rassurait pas .La réponse malgré tout se fit sentir.Le ton était  hautain et ramenait la question à la vulgarité ressentie ."Mon père est le PDG de ...".Jakez ne s'en ému guère et rétorqua :"ah tu es le fils d'un "marchand d'hommes".(ainsi était nommés les différents responsables des entreprises sous traitantes et il faut bien le dire sous payantes,opérant dans le giron de l'Arsenal).Quelques jours plus tard le chérubin aux boucles d'ors,plus habitué à l'atomisation  d'eau de toilette qu'aux vapeurs acides de peintures et autres projections de particules ferreuses,se retrouva au bassin no 1 à bord d'un bâtiment de la "Royale". Lorsqu'il lui fut proposé( ainsi que stipulé je suppose  dans son contrat,mais je doute que la fonction effective lui fut demandée,la mise à l'épreuve devenait donc jubilatoire pour le compagnon,faire subir à un fils de patron une humiliation sans précédent ) , mettre les gants ,les lunettes pour en toute sécurité,bien sûr après démonstration préalable,ragréer à l'aide d'une meuleuse pneumatique, un cordon de soudure;il ne tint guère à poursuivre l'expérience plus avant .Il faisait très chaud cet été là,le pont était brûlant et la pose était la bienvenue .La conversation s'était engagée avec un "major" grisonnant ,barbe impeccablement taillée ,corps svelte dans un uniforme beige, tiré à quatre épingles le gars .Les échanges allaient librement jusqu'au moment où ce brave militaire se mit à faire des commentaires tendancieux sur les ex métallos exerçant leur talent  dans la grande forme de radoub du port de commerce .Leur penchant,compte tenu de leur forte emprise(surtout légendaire) sur les  mercantiles armateurs , un peu allègre à faire la grève .Ainsi disait-il ces gentils garçons avaient purement et simplement conduit ce fleuron brestois à la fermeture(savait-il ce matamore qu'au Portugal,(je les ai vus de mes yeux )des métallos travaillent aujourd'hui encore pour un salaire indigne de leur talent). Ainsi le malheureux fils à papa fit les frais de l'irritation provoquée par le militaire indélicat .L'homme missionné pour l'encadrer et plus sûrement le chaperonner lui désignant deux tôliers occupés à meuler plage arrière, lui demanda avec malice ,et une certaine rancœur :"tu sais combien ton père les paie"?Sans lui laisser le temps de répondre ,il lui asséna le montant probable de leur rémunération.Le jeune homme songeant sans doute à cet instant, non pas à la pénibilité de leur travail ,mais bien à l'affection qu'il portait à son père ,le défendit :"il ne peut pas les payer plus ,sinon la boîte coule"!Hahaha gentil le garçon .Il me semble avoir eu vent des pratiques cavalières du dit PDG dont je tairai le nom.Trois jours  ,à ce rythme  il tint trois jours .Les sarcasmes eurent donc raison de la sinécure  envisagée,mais ici pour la becquetance,il faut "crocher"dedans.Alors un contremaître tout dévoué à son boss vint l'extraire du bouillon fielleux, car bon sang ne saurait mentir ,il ne supportait pas  la sueur et la "crasse ...de meule" bien sûr !Quant à notre célèbre Jakez ,arrêté par les gendarmes maritimes à la porte de la Corderie(donnant  boulevard Jean Moulin) en état d'ébriété très avancée ,un coup de fil magique (ne l'appelait -on pas l'amiral)dissuada les gendarmes d'entraver sa sortie en ville .

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 22:40

Aimer n'est pas souffrir !On ne souffre que d'absence ,d'indifférence et de mépris .Aimer c'est donner sans rien attendre en retour .Aimer c'est avant tout vouloir le bonheur de l'autre .Evidemment une vie ne peut se satisfaire d'abnégation et de repli sur soi,mais il faut en soi trouver la source de son bonheur ,ne pas demander à l'autre de changer notre nature .Car enfin n'aime t-on pas une peinture ou un paysage pour ce qu'ils sont et l'émotion ressentie nous est propre ,elle traduit ce que nous sommes .La satisfaction est égoïste !Aimer c'est avant tout se faire du bien !Mais aimer c'est aussi mettre en danger tout son être ,parfois tutoyer les étoiles et dégringoler comme une météorite expulsée d'un cœur trop brûlant .Aimer c'est voyager en terre inconnue ,suivre des chemins inattendus ,escalader des montagnes ,braver les océans .L'amour c'est confondre la nuit et le jour ,ne pas laisser le temps nous imposer le sens de notre vie ,follement prendre tout à rebrousse temps ,vivre dans la quatrième dimension .L'amour c'est aimer la vie ,sans se poser de question,sans restriction et sans limite .Aimer est donc une folie douce .

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 23:17

Maintenant je suis un sportif accompli,outre le judo que je pratique assidument ,course à pied et vélo complètent mon programme hebdomadaire .Fit and well je suis !Ma mère n'est pas peu fière ,de moi elle a fait un homme.Je viens d'obtenir mon bac.Le STAPS me tend les bras...Arhhh quelle poisse !Non voilà qu'ils ont mis en place des tirages au sort .Mais c'est pas vrai bordel de merde .Blackboulé le gars.Dans le cul ,j'lai dans le cul.Quand maman va savoir çà ...Bon j'vais pas me laisser aller parce qu'une bande de "débiles" m'ont refusé .J'ai maintenant vingt-trois ans ,après plusieurs années de recherche d'emploi infructueuse,de guerre lasse j'ai intégré la police.Ma condition physique a encore joué en ma faveur;les tests psycho n'ont rien décelé ...Bon pour le service!Bon pour foutre la merde dans un quartier de merde!Mais çà c'est la rançon du bonheur.Dans cette grande famille tout le monde se serre les coudes,une erreur de jeunesse,une combine de vieux renard ou une bavure incontestable,comme les légionnaires romains on fait la tortue ,tous pour un ,un pour tous .Çà me change des coups de balais du paternel pour une faute mineure .Alors patrouiller en uniforme avec délégation de pouvoir de la république c'est de la pure !Non je te jure c'est planant ,mieux que ce putain de shit pour lequel tant de mecs se font refroidir .Des fois on se fait chier,pas un"client" à cuisiner,alors sachant la riposte immédiate on pousse un peu au crime .Un jeu !On connaît leur langage coutumier et on en profite pour faire monter la mayo .Quand tout le monde est bien chaud ,on les agrippe comme des serpillières ,on les secoue .Il y a  toujours quelque chose à prendre,une boulette de cannabis,un ecsta, etc... en cherchant on trouve .A tous les coups l'on gagne ,comme je m'en souviens, à la loterie de grand-père.Ouais mais aujourd'hui c'est con ,la fête a dégénéré.Un de ces petits pédés s'est mis en tête de dénoncer l'arrestation ,abusive qu'il disait .Non mais bientôt il nous déclameront le code pénal avec verbe et effets  de manche .En fait de manche ,devant sa résistance acharnée comme j'en ai connue sur le tatami,c'est dans la soumission que je l'ai amené.Tiens prends çà dans ton cul connard.Appelle ta mère maintenant !

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 21:15

Y a une tite black que je croise régulièrement dans le bus.Une de ces petites bombes qui te procure des réactions en chaîne dans la ceinture .Mais elle ne semble aimer que les colorés à gros bras .Eh cocotte je te dirais,quatre-vingt pompes japonaises à chaque entraînement çà te sculpte des muscles en acier trempé,pas des excroissances de frimeurs amoureux de leur corps .Je te le ferais péter  ton joli petit cul rebondi,sans cérémonie,à la dure.L'amour vache ,collée au mur,tes hanches prises en tenaille dans mes pognes calleuses.Il paraît que les négresses aiment le rond,ce sont d'anciens marins qui me l'ont dit(des gars avec qui je cours, des bourlingueurs qui s'y connaissent en gonzesses),alors je te posséderais jusqu'à l'os toi la mijaurée.

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 20:09

Me voilà jeté sur le tatami.Les profs me disent introverti,qu'une activité sportive me débriderait un peu .Et bien ici je prends confiance en moi,mes qualités physiques et ma discipline me valent l'éloge du prof et le respect de mes adversaires .Ah je me souviens de cette petite fiotte du quartier HLM qui voulait se faire mousser devant sa copine.Une jolie petite personne dont je décèle à mon encontre,dans l'œil un trait malicieux .Le poing lancé est  pour moi du pain béni..."Bolosse"!Une clé de bras et je le plaque au sol .Pantin ridicule ...Qu'est-ce que tu t'étais imaginé?Qu'un gars que tu cataloguais de p'tit-bourge se laisserait emmerder pas un pseudo caïd...Qu'un mec bien peigné et propre sur lui ne ferait pas fantasmer ta petite pute ...Bah à l'occasion je me bourre la gueule avec des potes,et le pet tourne bien .Eh j'suis un gars comme les autres !Sauf que ma mère ne doit pas le savoir.J'voudrai pas lui faire mal.Sa morale,son éternelle morale.Après toutes ses misères avec son défunt mari,elle ne comprendrait pas .

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 18:18

J'ai jamais eu les couilles;casser la gueule à ce paternel tyrannique et violent .Qu'il soit parti prématurément m'a encore rapproché de ma chère maman .Je suis sa raison de vivre ,elle est ma lumière.Nous habitions en province,un pavillon aux tuiles rouges ,coquettement enserré dans un ilot de verdure.La nostalgie m'étreint quand le délicat parfum des rosiers sauvages agrippés aux entrelacs de béton,stimule la mémoire de mes années si douces après que mon persécuteur se fit la belle.Ma chambre comme un incubateur ou le seul désordre s'il en est;fut la perturbation physiologique et les interrogations légitimes de l'adolescence.Dehors c'est autre chose .Maman m'a inscrit à l'école publique voisine.La France est désormais une mosaïque de cultures,confessions etc ...Pas question que je fréquente une école catholique avec toutes ces ouailles blanches(quoique beaucoup d'élèves soient d'origine musulmane)Je dois apprendre à voler en escadrille ,peut-être m'affûter les ergots .Sauf que je suis un petit garçon trop tranquille:les petits teigneux mal élevés du quartier d'à côté,avec leur sans gêne crèvent ma jolie bulle .Ah je me souviens de cet avertissement du petit Rachid dont je m'étais pourtant fait un copain :"si ta mère ne me ramène pas en voiture,je te casse la gueule".

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 16:06

Bon dieu je suis dans la merde pour un malencontreux coup  de gourdin à ce connard !Il pouvait pas être docile?C'est pas pour une empoignade musclée qu'il faut jouer les rebelles .Je suis flic ,qu'est-ce qu'il s'imagine le gars ?Je fais mon boulot,et puis avec tous ces évènements ...de toute manière il faut bien qu'on leur fasse comprendre à tous ces branleurs .Bien sûr on est pas assez con pour affronter les petits durs armés de kalashs,alors comme le ferait une meute de loups affamés ,on se fait les dents sur les plus tendres du troupeau.Faut marquer les esprits .Marre aussi de se faire ridiculiser ,tant par les voyous que par les juges ,ces gauchistes "omnipotents".Crève toi le cul à appréhender un petit caïd qu'il se retrouve en liberté en nous faisant un pied de nez .Enfin ce que j'en dit ...Ce sont les vieux qui nous racontent leurs déboires et puis des fois comment à l'abri des regards ils ont corrigé la décision trop clémente de tel ou tel juge .Ah vivement Marine ;qu'on balance ces putains de magistrats réfractaires .Une police et une justice enfin complices .

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou