26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 19:52

Puisque l'on ne se connaît pas dit cette femme !Alors puisque l'on ne se connaît ni d'Eve ni d'Adam,que tout est dilué dans un immense fourre tout où se mêlent et s'emmêlent les crayons de toutes les couleurs,y compris celles qui font mal aux yeux.Puisque les règles n'ont plus de graduation,que les compas sont dans l'oeil ,mais plantés si profond...............Que les gommes sont devenues mystère à force d'oublis répétés!Oui ,il y a de quoi souvent sans faire le hérisson ,se mettre en boule!!Puisque le boulevard du net est si large qu'il permet une vitesse excessive et des dérapages incontrôlés.Puisque les bornés sont sans bornes,que les artistes font le show ,soufflent le chaud et le croient sulfureux,quand il n'est que fumerolles sur un tas d'ordures.Puisque chacun peut ,là derrière ce masque blanc dégueuler ses rancoeurs ,ses rancunes et ses peines de coeur,cracher sa violence à la face d'un monde que le virtuel semble fuir,mais exhibe un peu plus chaque jour;rejeté par des jeunes ignorés du cénacle,lavés, blanchis et enrégimentés, rejeté encore par le vote désabusé ou emprunt de relents savamment nappés sur un gâteau mal partagé d'une population qui justement ne connaît ni d'Eve ni d'Adam CELUI QU'ELLE REJETTE!!! Puisque enfin selon les dires de cette illustre inconnue et qui souhaite à tout prix le rester,on s'amuse des énormités (ce sont ses propres termes)débitées (surtout les siennes d'ailleurs,bon un peu provoquées bien sûr)dans des échanges stériles car souvent cela se résume à un dialogue de sourds!Lire n'est pas jeter un oeil et le récupérer aussi sec au risque de s'y fourrer le doigt .Bah je traîne mes guêtres sur les trottoirs pas très nets du net,je musarde ,je m'informe ,je note et quelquefois à la pince à mégots je relève quelques détritus .Oh je ne les mets pas à la poubelle comme je devrais le faire,non je les conserve au musée des horreurs!Voilà je tourne cette page récréative dirait la belle(ou bête) inconnue.

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 19:55

En cette nuit torride,

Allongée sur le flanc,

Tu as le poil humide

Et tes yeux sont brillants.

Tu attends ma caresse,

J'entends ton coeur qui bat,

Ton souffle en détresse

Tu te languis déjà!

Dans l'épaisse fourrure

Si mes doigts te rassurent,

Malade comme un chien,

L'impuissance m'étreint.

C'est ta vie qui fout l'camp,

Ton oeil devient blanc.

Petite charbonnière

Je te revois fière,

Arrivée dans le nid,

Le nez à la chatière,

Graine de chiffonnière,

T'étouffer à demi.

Malgré le temps qui passe,

Pourtant mine de rien,

Ainsi laisse une trace

La mémoire d'un chien!!

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 06:17

~Gilbertilo

Bonjour Madame l'écorchée vive . Le crétin se permet ,mais c'est bien là la signature d'un esprit léger, venir vous importuner. Je suis passé sur votre blog. Je n'ai laissé aucun commentaire ,vous comprendrez pourquoi! Mais je voudrais que vous me pardonniez ma rudesse dans l'échange .Je déteste partir sur une fausse note.

~Barbara

enfin une bonne initiative : me demander pardon. beaucoup sur fb devraient suivre votre exemple !

~Gilbertilo

Merci pour votre réponse, que je trouve toutefois assez sèche.

~Barbara

ah bon ? moi je la trouve très drôle au contraire... vous n'avez aucun humour.

~Gilbertilo

Non aucun humour. Ceci dit vous le saviez non? Vous m'avez apostrophé et avez souligné ma bêtise .Vous vous attendiez à quoi? Mais parlons de vous,

~Barbara

je suis également passée sur votre blog et je n'ai pas commenté non plus. j'ai trouvé curieux votre dernier article (copié/collé de la conversation à plusieurs sur le mur de Charles au sujet des femmes pakistanaises).

~Gilbertilo

Je vous l'accorde ,ce n'est pas ce que j'ai fait de mieux.Vous n'avez pas commenté,mais j'en suis sûr ,pour des raisons différentes des miennes.Si je vous dis que je me suis abstenu de tout mot superflu(au sujet de vos poèmes) ,c'est par une certaine pudeur,me croirez-vous?Mais je peux vous le dire l'émotion était là.Que vous commentassiez(oui c'est de l'humour ,s'il m'en reste) mes petits textes ,sans concession ,m'aurait un peu éclairé sur votre façon de voir.Dommage...............Merci pour votre passage ,fût -il vierge de toute trace.Voici pour vous irriter un peu.@plus sur le chemin ma chère Barbara.

~Barbara

j'ai toujours trouvé ça con, les commentaires. et contrairement à vous qui semblez les réclamer, je n'en ai jamais eu vraiment besoin. quel intérêt ? (à part celui peut-être de "papoter" en déviant la conversation de son sujet ? mais encore faut-il en avoir envie et je n'ai pas envie de ça sur mon blog). d'ailleurs je viens d'y retirer la possibilité de commenter. je l'avait ouvert aux commentaires dernièrement pour je ne sais quelle mauvaise raison. ~

Gilbertilo

Je prends note de votre désir de tranquillité, mais contrairement au vôtre mon blog n'est pas un sanctuaire. Je n'écris pas de journal intime. Je dois tout de même m'inscrire en faux sur ce que vous supposez être une déviance. Dois-penser que vous n'avez pas lu les commentaires de mes fidèles amies? Jamais au grand jamais" Mamalilou" ce brillant esprit ,maniant le second degré avec cette aisance qui échappe au plus grand nombre,ne sacrifierait à la parlotte!!!Et moi-même ,s'il s'agissait de travestir mon blog en café du commerce façon popote,pour je ne sais quel motif foireux ,n'en verrais pas l'intérêt! !Quelques billets d'humeur jalonnent mon chemin et les retours ne parlent pas d'autre chose que du sujet traité.Vous êtes artiste à ce que j'ai cru comprendre et vous présentez votre éclectisme comme une quasi-nécessité.Dès lors un blog ou un site quel qu'il soit est une vitrine bien adaptée à la diffusion des oeuvres que l'on porte.N'est-ce pas le propre de l'artiste justement,de s'exhiber et donc de prêter le flanc à la critique?Bien sûr il y aura toujours des raseurs(peut-être à vos yeux le suis-je moi-même)mais quand le hasard nous met en relation avec des gens crédibles sur beaucoup de plans,alors la récompense est là.Je ne vais pas m'appesantir sur un sujet qui je présume ne vous "passionne" pas,mais quand même ne soyez pas aussi radicale.Un peu de souplesse que diable. A chaque réplique je vous sens désabusée,Ou serait-ce une certaine sauvagerie?Non de la méfiance ,vous me l'avez dit vous-même.Enfin puisque les échanges vous semblent inutiles ,je ne vous importunerai pas davantage.

~Barbara

ça n'a rien à voir avec la tranquillité. et puis nos blogs sont différents. le mien n'en est même pas un. une page plutôt... la critique ? je le suis suffisamment avec moi-même je pense. et je ne suis pas une artiste qui s'exhibe. vous vous trompez.

~Gilbert

J'ai dit le propre de l'artiste ,mais peut-être êtes vous l'exception qui confirme la règle.En ce cas veuillez m'excuser.

~Barbara

pour vous le propre de l'artiste est de s'exhiber ??? ~

Gilbertilo

Il n'y a pas d'art sans une certaine prétention. Picasso avec tout le respect du à ce grand artiste, n'en était pas moins d'un égocentrisme exacerbé et par pudeur je n'énumérerais pas ses défauts ,quand même sa lâcheté. Appolinaire et Max Jacob ,pourtant ses amis en firent les frais. Ne l'avaient-ils pas connu dans l'adversité au bateau-lavoir?

~Barbara

peut-être ne serait-il pas devenu Picasso s'il avait été différent ?... et je ne pense pas que le propre de l'artiste (enfin, ça dépend duquel.....) soit de s'exhiber. vous vous trompez encore !

Barbara

je m'en reviens de votre mur. vous par contre vous aimez bien exhiber majoritairement des artistes dont le propre est de s'exhiber.... pour aller plus vite ce que vous avez "partagé" dernièrement ce n'est pas de l'art mais de la merde. vous n'aviez pas remarqué ? il y en a même un qui a un copyright ! bon. avec moi il ne risque rien mais c'est sûr que tant qu'il y aura des personnes comme vous il a peut-être raison...

~Gilbertilo

Quel besoin avez vous d'être insultante?Chaque artiste a le droit au respect,son talent fût-il discutable!Mais vous vous proclamez docte pour discerner l' "art" de ce que vous qualifiez de merde.Gauguin fit l'amère expérience de l'avant-gardisme ,les savants ;les étalonneurs ,les gardiens de l'académisme lui refusant es "chefs d'oeuvre".Allons donc madame n'endossez pas l'habit trop large de la Pythie!!Qui sait ce que sera l'art de demain?Ah j'aimerais ,je m'en délecte à l'avance, connaître votre définition de l'art.Combien d'artistes peintres seraient capables de verbaliser leurs toiles.J'ai bien entendu Soulages parler du noir et de la lumière,mais philosophiquement parlant................(..je fais une parenthèse sur Picasso puisque vous m'en donnez l'occasion.Je dirai donc ceci ;"Picasso dans la peinture,pablito dans l'humanité.Vous me direz que l'on ne sépare pas l'artiste de son oeuvre et pourtant quand il s'agit du grand "Céline" tout le monde s'accorde à différencier l'homme de ses écrits ,tant l'écrivain fut grand et le bonhomme détestable!!!)Quelle mesquinerie, éreinter vos alter ego pour espérer m'atteindre,sachez madame la "pisse froid" que je ne revendique,contrairement à vous, aucune ès qualité que se soit en quoi que se soit.Allez donc si vous en avez le courage défier ces créateurs sur leur mur,peut-être alors malgré vos humeurs enclines à la détestation de tout ce qui n'est pas vous,je vous témoignerais de quelque indulgence.Rien ne m'est plus insupportable que la lâcheté.Une chose encore n'avez vous jamais dans cette nuance du quant à soi que l'on nomme la pudeur trempé votre plume.Je vous y engagerais pour peu que cela vous rende plus sociable.IL est un temps pour tout ,et le temps est venu de prendre congé de vous diablesse.Ainsi vous aurez lancé vos piques sans qu'aucunes ne me blessât jamais.Piètre bretteuse vous dis-je .Ah la joute verbale n'est pas jeu de fillette.Si vous jetez le gant ,informez vous d'abord de n'être pas vous même la risée sur le champ.Je ne résiste pas à vous demander votre avis sur le "CRI".Une merde sans doute????

~Barbara

vain dieu. dire la vérité n'a jamais été insultant. enfin ça dépend qui la reçoit... bref ! comparer l'art de Gauguin aux trucs sinistres vus dernièrement sur votre mur, faut le faire ! vous auriez donc de l'humour ??? et vous vous trompez encore et toujours. je ne déteste que ce qui est faux et moche. ce qui revient bien souvent au même. quant à aller défier vos amis artistes soit disant créateurs, certainement pas ! j'ai vu les trucs pourris qu'ils osent faire sur votre mur, je n'ai pas envie de devoir supporter ça encore une fois.

~Barbara

"la culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié". et dans le cas de gilbertilo il ne reste rien. alors il va devoir chercher sur gogol pour peaufiner sa réponse... bon. j'ai le temps d'aller dormir. 8 heures, ça devrait lui suffire.

~Gilbertilo

Ce que c'est que l'aigreur!!!!!!Et encore j'espère que votre peinture ne ressemble pas à votre prose ,car si mélangez les couleurs comme les mots ,je crains le chef d 'oeuvre.. Culture? C'est vous qui l'avez dit . Comme je l'ai dit plus haut,je ne revendique en rien ès qualité. Je laisse les fats dans votre genre se gargariser et s'auto-congratuler. Adieu BARBARA qui essaie de ne pas perdre pied et surtout la face .Un conseil :"surveillez vos nerfs". Vous me semblez fragile. Ceci met un point final à nos échanges stériles.

~Barbara: « bonne idée. restez donc chez vous à contempler les trucs dégueulasses que vous persistez à suspendre à votre mur au lieu de venir chez moi chercher des réponses. je n'ai de toute façon ni le temps ni l'envie surtout à faire évoluer un bouffon dans votre genre qui passe le plus clair de son temps à être dans la représentation... et puis ce n'est pas ma fonction. »

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 21:22

~Gilbertilo

Ysabelle Lacamp(oui je l'avais mal orthographié) a dit"ce sont les mères qui font les machos".Bien des femmes par le monde ,entretiennent le malheur, de mères en filles.Pour des raisons enracinées au plus profond de leurs têtes.Est-ce la crainte de "l'homme tout puissant", issu de la préhistoire.(La religion dégoulinante de phallocratie ,les empêcherait-elle d'exercer leur libre arbitre.)Un jour ma fille revenant du collège,me dit "le cerveau féminin est plus petit " (alors ton intelligence n'est que plus remarquable lui rétorquais-je)Et à chaque question quelle me posait cherchant à obtenir une réponse de ma part ,je lui rappelais"tu as un cerveau ".(gentiment bien sur)J'ai éduqué cette enfant dans la responsabilité de soi ,le sens critique et la liberté d'expression.Et je crois avoir réussi .Sans religion,sans déterminisme ,en libre penseur.Une amie à elle ,brillante et moderne en apparence,s'est laissée prendre aux louanges d'un barbu.De pin-up américanisée et indépendante,elle a endossé la robe étriquée de femme au foyer.Oubliées les valeurs qui l'animaient,elle avait pourtant subi ,la suprématie du mâle.Son frère, le roi(gentil ,je l'atteste) ne demandait rien,on lui donnait tout.Je n'accablerais pas son mari ,tant les facultés de Sabrina sont grandes .Alors je m'interroge,sur la volonté de certaines femmes.Y a t-il du bonheur dans l'abnégation?La liberté fait peur ,surement,mais les femmes libres font encore plus peur,et pas qu'aux hommes!!~

Barbara

Gilbertilo, il n'y a pas que les mères qui font les enfants... on pourrait papoter la dessus indéfiniment et rejeter aussi la faute aux institutions, à la religion, aux hommes... on sait tout ça. aucun intérêt. En attendant qu'est-ce qu'on fait ?

~Gilbertilo

Merci pour le 'aucun intérêt"!!!!Eh bien chère Barbara;que les femmes se prennent en main .Effectivement les femmes ne font pas les enfants seules,mais dans beaucoup de sociétés ce sont elles les gardiennes les plus farouches de la tradition et le garçon est toujours privilégié .Evidemment je parle du fond et non de ces atrocités qui ne sont que l'arbre qui cache la forêt.Vous parlez de l'épidermique quand je parle du viscéral et plus encore du psychique profond.Ne nous voilons toutefois pas la face ce qui se passe au vu et au su dans certaines sociétés n'ayant pas encore totalement rompu les liens tribaux,se perpétue sous d'autres formes dans nos sociétés occidentales et malheureusement dans bien des circonstances la femme fait allégeance à la suprématie du "mâle".Bon je ne vais pas creuser plus avant ce propos ,vous n'y apporteriez que contradiction spontanée.Il semble d'ailleurs que vous n'ayez pas lu mon petit commentaire comme je l'avais senti.Je parlais bien de l'attitude des femmes par rapport à toutes ces choses dont vous faites allusion.Je suis bien conscient que le blabla sur un réseau social ne fera pas évoluer la situation pour ces femmes martyrisées,d'ailleurs mon propos n'avait pour but qu'une prise de conscience des femmes elles-mêmes ,de quelque pays qu'elles soient,au sujet de la soumission contrainte ou admise.Soyez en colère ,remontez les bretelles à vos soeurs !!!!!

~Barbara

je me demande si Gilbertilo est conscient des énormités qu’il sort… à le lire on pourrait penser que ces femmes ont le sort qu’elles méritent, à le lire elles ne seraient même pas conscientes des atrocités que les hommes leur font subir... c’est carrément dégueulasse. et je pèse mes mots. sachez monsieur le moralisateur au nom prédestiné que lorsqu’on a été brimé depuis l’enfance et que la société vous a oublié il doit être très difficile de se révolter comme vous le préconisez. ça n’est pas si facile ! si ces femmes étaient plus soutenues par les institutions de leur pays peut-être qu’elles pourraient commencer à penser à ne plus accepter ce genre de traitement. je ne suis pas en colère. mais si je devais l’être ce serait de ma propre volonté, pas parce qu’on m’aura dit de l’être et certainement pas contre ces femmes mais je le serais envers des crétins dans votre genre qui servent de maris, de frères ou de pères à toutes les femmes bafouées de la terre.

~Charles

Euh..., Barbara, Gilbert n'a pas entièrement tort, du moins en ce qui concerne la reproduction de la maltraitance : on sait que nombre de fillettes excisées le sont sous la contrainte de leurs parents femelles. Mais on sait aussi que ces fillettes excisées de force montent au créneau pour combattre cette barbarie ( de même essence et aussi inutile, dois-je préciser, que la circoncision).

~Gilbertilo

OH la madame ,là ou vous voyez un crétin,il y a un homme qui sûrement a mis le doigt sur une plaie douloureuse.Enfin madame je ne suis pas à ce point primaire!!!Je relève simplement le silence des mères dans les familles.Si cela vous est à ce point insupportable ,je n'y peux rien.Vos propos sont insultants .Comme je l'ai dit ,j'ai une fille élevée dans le plus grand respect ,mais ni plus ni moins que ses frères.Comme vous le dites vous -même brimée depuis l'enfance dans un déséquilibre parental assumé ou contraint .Jamais au grand jamais mes propos ne furent injurieux envers ces femmes ,mais ce n'est pas la compassion ,ni la vôtre ,ni la mienne qui changera quelque chose.Il faut savoir changer soi-même pour voir évoluer une situation qui demeure je le répète la tradition tribale issue du fond des temps.Madame sans vouloir vous commander ,je vous somme de lire simplement et de ne pas interpréter à votre point de vue qui me semble plus affectif qu'objectif.Avec tout le respect que votre commentaire m'inspire, je vous salue Madame.Et de grâce ne voyez pas dans l'adversité ou une simple altérité un crétinisme sinon d'état du moins de fait.~

Gilbertilo

Merci Charles pour ces précisions. Toutefois je n'en tirerai aucun avantage .Contrairement à une certaine personne je respecte tous les points de vue ,qu'ils me confortent ou me contre disent .Et jamais au grand ja mais je n'insulte mon contradicteur. Il m'arrive comme à tout un chacun de juger certains propos sinon insupportables ,simplement impropres ,mais je me refuse à qualifier de quelque manière que se soit la personne qui les tient.

~Barbara

"une plaie douloureuse" ? vous êtes psy aussi ? et bien dites donc... la plaie c'est vous oui ! je vais très bien, je vous assure. c'est peut-être cela qui vous dérange ? ou alors monsieur n'a pas l'habitude de se faire houspiller par une femelle? écoutez si vous vous faites insulter de crétin, ce n'est pas de ma faute, et contrairement à ces femmes, vous, vous n'avez que ce que vous méritez. et je vois que vous persistez en réaffirmant ce "Il faut savoir changer soi-même pour voir évoluer une situation... " des propos ridicules quand on imagine dans quelles conditions vivent ces femmes ! c'est surtout les institutions de ces pays qui doivent changer d'abord ! j'ai très envie de vous ignorer... vous êtes beaucoup trop poli dans vos propos pour être honnête. méfiance.

~Gilbertilo

Madame faut-il que je vous raconte mon enfance ,elle-même assez douloureuse et que je me mette à poil, que j'exhibe mes blessures personnelles à jamais inscrites non pas simplement dans ma mémoire pour qu'enfin vous cessiez de me suspecter de je ne sais quelle infamie. Si je suis poli madame c'est que cette politesse fut longtemps ma seule richesse face à des gens souffrant de bien-pensance aigüe!!Pauvre mais digne ,cet adage me fut inculqué par une mère dont le respect ne me quitte jamais tant son courage face à l'adversité fut exemplaire. Voyez vous ma chère Barbara ,mais je ne vous apprendrai rien les chemins de la vie sont tortueux et souvent il faut s'adapter .Changer sa façon de voir n'est pas une abdication mais une force. Femelle dites vous ,j'aime trop les femmes de caractère pour voir en elles des 'femelles dominantes", mais je croyais vous l'avoir fait comprendre!!Si vous avez suivi le fil de mes commentaires vous avez du vous en rendre compte ou alors ne suis-je que poli et très mauvais tribun!!!Je me refuserai toujours quoique vous en pensiez à devenir grossier et vulgaire. Les mauvaises langues se gargariseraient de mes dérapages verbaux. Je vous sens pleine d'agressivité à mon encontre alors que je lis vos lignes avec une certaine délectation(bon j'exagère un peu, je suis assez taquin je dois dire).Pour finir j'aimerais que nous nous quittions ,malgré nos divergences, en termes apaisés .Bonne soirée Barbara.

~Barbara

ah bien voilà... "la plaie douloureuse", c'est vous qui l'avez. tout s'explique. en certaine circonstance vous auriez sans doute préféré que votre mère réagisse autrement.... je vous dis stop tout net: je ne veux rien savoir, connaître aucun détail sordide de votre vie, ça ne m'intéresse pas. je n'ai aucune espèce d'agressivité. je dis ce que je pense, tout simplement. et je note (encore) une fois comme les gens qui n'acceptent pas la vérité crient vite à la grossièreté ou à la vulgarité...~Barbara Alice Richard et je ne suis pas "votre chère Barbara" ! et arrêtez de vouloir vous donner je ne sais quel genre... exprimez-vous normalement !!! je reste sur mes positions: méfiance.

~Gilbertilo

Je vous croyais simplement énervée, mais je me trompais; vous êtes lourde, très lourde. Je ne vous salue donc pas!!!!Mais voilà que vous revenez à la charge!!Vous manquez d'explosivité ,c'est dommage! Etes vous donc habituée à un langage plus populaire pour me suggérer, une autre façon de m'exprimer? Désolé je ne changerai pas une virgule. Quant à tomber dans le pathos de gare ne comptez pas sur moi. Méfiance à quel sujet ?Je suis un type ordinaire qui défend un certain point de vue, c'est tout. Vous n'êtes pas 'ma chère Barbara", ceci est une simple formule de politesse .Rassurez vous ,il n'y a aucune équivoque. Oubliez-moi !Encore une fois FB ne doit pas devenir un vecteur pour des règlements de comptes intempestifs

Hélène

Eh bien je suis d'accord avec Barbara. Ras-le-bol que nous les femmes portions tous les maux de la terre, y compris ceux de l'éducation ! Ras-le-bol que ce soit la faute des femmes, encore et toujours ! Et pas besoin d'un langage ampoulé pour le dire, merde à la fin !!! Ces femmes qui excisent ou tout autre pratique, elles perpétuent des traditions aussi criminelles qu'imbéciles, parce que chez elles "ça se fait comme ça". Mais ce sont TOUJOURS les femmes qui font bouger les choses ! Avortement, planning familial, droit de vote, rejet du voile : des femmes sont mortes pour ça, alors RESPECT !~

Gilbertilo

Bravo Hélène .Vous ne dites pas autre chose que je n'ai dite. Je ne tiens en aucun cas à culpabiliser les femmes .Je leur demande simplement de regarder les choses en face .Evidemment il n'y a pas de victime sans bourreau et vice versa. Il suffit quelquefois de bouger les lignes pour changer le schéma. Ampoulé? Non simplement correct, sans plus.~

Gilbertilo

Je note ,vous dites ;"toujours les femmes qui font bouger les choses".Vous admettez donc la responsabilité des femmes dans les progrès réalisés ici ou là. Cela me conforte dans l'idée que nos compagnes ,nos soeurs et nos filles doivent prendre ,si elles ne le faisaient déjà ,leur destin en main.J'applaudis des deux mains(je n'en ai que deux hélas) je m'incline et m'inclinerai toujours devant la volonté ,la parole et l'action comme je m'insurgerai devant le silence assassin ou qu'il soit.

~Barbara

les femmes qui font bouger les choses sont les femmes instruites, celles qui ont eu droit à l'éducation or "ces" femmes très bien souvent n'ont pas eu et n'ont toujours pas droit à l'instruction et c'est pour cela qu'elles ne sont pas libres de leur destin et qu'elles ne peuvent faire bouger les choses. l'instruction, la connaissance c'est la force, la liberté. c'est pour cela que tant que les institutions (pas seulement l'éducation mais aussi la justice et la santé) de leurs pays seront défaillantes ces femmes resteront prisonnières de destins que les hommes ont choisi pour elles. c'est déjà assez difficile d'être une femme dans nos pays européens alors là-bas... je trouve Gilberilo de très mauvaise foi ou alors il est très bête.~

Gilbertilo

Sûrement très bête ,je ne vois pas d'autre explication.²~

Gilberilo

Mais bien des femmes intelligentes au cours des siècles ,dans l'ombre ou dans la lumière ont écrit l'histoire. Toutes n'étaient pas instruites, mais toutes avaient foi en leur destin et ont utilisé les armes dont elles disposaient.L'éducation vaut pour tout le monde, mais l'instruction ne suffit pas toujours à faire évoluer les choses. Beaucoup de diplômés, même des plus grandes universités mondiales se comportent en tyrans dès que la religion se substitue à la raison. Et encore il faudrait faire le distingo entre l'utilisation de la religion à des fins totalement étrangères à celle-ci et une emprise psychologique rendant les uns complètement hermétiques à toutes libertés et les autres inféodés aux premiers par faiblesse ,par crainte ou simplement par crédulité. Je joins un petit texte qui je l'espère vous fera réfléchir sur la liberté (surtout les limites de celle-ci).~

Gilbertilo

Mes créances.

A tous ceux qui pètent plus haut que leur culte au risque d'être eux-mêmes victimes des retombées nauséabondes de leur fanatisme qui finalement invalide la diffusion de la parole qu'il veulent propager. A tous les doctrinaires qui se déclinent en poupées russes, au garde à vous le doigt sur la sainte écriture, pas encore gisants mais pétrifiés dans le nihilisme de la faiblesse. A tous les absolutistes ingénus qui confondent la liberté et une anarchie débridée qui les ramène à la camisole tant les limites franchies, finalement les emprisonnent .A tous ceux enfin que leur probité candide incite à suivre les pas des précédents, je dis :"la liberté exige bien des efforts ".Telle la rivière naturelle creuse son lit ,aussi bien dans la roche dure que dans la terre arable et rejoint la mer dans un delta riche de diversité, quand le canal bétonné ne rejette qu'un liquide insipide.~

Charles

Tout ce qui pourra se dire, et redire, n'ajoutera aucun argument. Commenter, s'indigner par écrit, c'est se défausser, Barbara raison en cela.

~Barbara Alice Richard

surtout si c'est pour raconter des conneries comme le fait Gilbertilo! je viens de lire ses derniers coms. qu'est-ce qu'il dit ??? en plus il fait des fautes d'orthographe !

~Hélène

Oui, causons, causons ! Ces images ne t'appartiennent pas, Charles, elles sont à tout le monde et on a le droit d'en parler. C'est plus intéressant que de cliquer "j'aime" sur des images de petits chats !

~Hélène Courtois-Redouté

Quant à Gilbert, je ne comprends pas ce qu'il écrit, ça doit être trop dur pour ma cervelle...

~Gilbertilo

Ne vous faites pas mal Hélène.Une lecture ne suffit pas toujours et encore y a-t-il plusieurs lectures possibles selon ses grilles propres.Les fautes d'orthographe ne concernent pas les noms propres que je sache!Des conneries je dois en dire et en faire ,je vous l'ai dit je suis un homme tout à fait ordinaire.Mais je n'impute jamais aux autres ma non compréhension ,quand je ne saisis pas le sens d'un texte ce qui arrive parfois ,soit je suis fatigué ou la nouveauté me prend à revers , je dois m'appliquer à pénétrer les mots pour accéder au fond.@ Barbara ;la lecture en diagonale mène évidemment à une confusion .Le mot à mot conduit aux mêmes impasses ,seule la lecture calme et tranquille permet une imprégnation durable.Ceci dit je m'amuse beaucoup avec vous .Je suis en vacances et j'ai donc tout le temps pour lire et relire vos commentaires et vos digressions parfois savoureuses.Comme le disait si bien Hélène cela change de ce que j'appelle :"la génuflexion frénétique de l'index"(les j'aime ).Merci encore mesdames et messieurs de ces moments de pure jouissance.Il est si rare sur FB de trouver des interlocuteurs qui jouent le jeu.

~Barbara

vous vous amusez beaucoup avec moi ? vous devriez alors me dire merci de cette chance ! la réciproque est fausse. et puis je ne supporte pas les gens qui écrivent @ au lieu de à. toujours ce style que vous cherchez à vous donner sans doute...

~Hélène

Non mais je plaisantais, Gilbert ! J'ai un cerveau, vous savez ! Je trouvais juste votre prose assez prétentieuse. Et vous êtes quand même de mauvaise foi, car vous avez bien écrit : "Bien des femmes par le monde entretiennent le malheur, de mères en filles." Ce qui n'est pas faux bien sûr, mais dans l'ensemble le mépris, la violence et le harcèlement, elles ne l'ont pas cherché ! ça n'est pas la faute des mères, ce sont ces sociétés imbéciles et rétrogrades, et nous ne faisons pas exception, sauf que nous le voyons moins, c'est tout.~

Gilbertilo

Je "plussoie" à vos dernières lignes.Je n'ai jamais douté de vos facultés intellectuelles,nous grossissons vous et moi le trait pour faire mousser un peu notre contradicteur.Cela dit si vous avez lu avec un peu d'attention mes commentaires,je ne dis pas autre chose que ce que vous dites vous même.Petit à petit les personnalités se révèlent .Hélène vous avez sans doute le sens de l'humour ce qui fait défaut à bien des gens.Et je l'apprécie d'autant plus qu'il s'agit d'un humour froid et donc plus cérébral.En ce qui concerne la rhétorique qui semble gêner Barbara ,je m'applique bien sûr à ne pas reproduire le style ,même pas familier, mais carrément dissolu qui fait loi sur le net.Vous ne m'en voudrez pas de me distinguer,sans mépris toutefois.A chacun ses valeurs,et ma seule richesse, si s'en est une se situe justement là.

~Barbara

Par "bien des gens" Gilbert pense au pakistanais, j'en suis certaine.

~Gilbertilo

Je me souviens de ce feuilleton qui faisait mourir d'ennui les plus motivés;Santa BARBARA.....................................Barbara si vous voulez m'éreinter choisissez mon mur ,venez chez moi. Je vous accueillerai avec tous les honneurs dus à une femme si pugnace.

~Charles

Ce que montre ces photos, je crois que cela va au-delà du mépris, de la violence ou du "harcèlement". La société , les sociétés en question sont des sociétés policées, où tout est réglé avec démesure. Ce sont des sociétés capables d'édicter des règles de comportement d'une extrême complexité, d'une sourcilleuse politesse. Et au milieu de ça, ce total déni...

~Gilbertilo...

Barbara RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR Je vais finir par vous aimer vraiment. Dire des choses sérieuses n'implique pas de se prendre au sérieux. Nos échanges doivent rester bon enfant. Vous avez raison ,la censure est signe de faiblesse.

~Hélène

Les femmes ne sont pas en reste dans l'horreur, individuellement. Mais les sociétés humaines n'ont pas été organisées pour favoriser la domination de la femme sur l'homme. La différence est là. Dans une société parfaite, il n'y aurait ni haine ni domination. Et dans la sphère privée non plus !

~Gilbertilo

La nature s'est chargée d'organiser ,et les rôles naturels n'ont pas été distribués par les hommes. Il n'y a pas si longtemps que la vie permet un rééquilibre des tâches si je peux m'exprimer ainsi. Il est temps je crois de clore ces échanges qui risquent de s'effilocher et nous en perdrions le fil .Enchanté d 'avoir fait votre connaissance Hélène.Et comme on dit chez nous bon vent(ceci n'a rien de péjoratif):

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 16:26

On naît de la Penfeld ,ancestrale échancrure.

On naît des Sept-Saints,on naît de Recouvrance.

On naît de cette rade immense.

On naît de la mer et du vent.

On naît aussi d'une celte déchirure,

Rêver Gaël et parler Franc.

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 18:03

La joute verbale ,art jubilatoire s'il en est,pas à l'estoc qui perce et donne au maraud le coup de grâce plus tôt qu'il ne faudrait,ni au sabre barbare fauchant à l'abordage les fieffés corsaires,ni même à l'épée fer de gentilhomme qui pourtant sur le pré trancha tant de jarrets,non,au fleuret moucheté, émissaire fidèle du maître ferrailleur, ne séduit plus hélas ni les âmes ni les coeurs!Il te plairait pourtant sans être inquisiteur, de quelques fines lames sonder les reins et coeurs .De pas chassés en cabrioles ,d'adages en arabesques,tes mots, danseurs affûtés ,jaillissant de ta bouche en piques feraient mouche.Des moulins à paroles sur la toile lancés,comme autant d'ennemis à sang chaud tu pensas.Don Quichotte cesse tes moulinets!Bien qu'une correction serait de bon aloi sur le champ de bataille le nombre ferait loi!Tu le sais sur la toile ,si le verbe a régné au fil des raseurs il se fit égorgé!

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 17:23

Et pourtant "The artiste "eut un oscar.Mais çà c'est du cinéma .Dans la vraie vie ,il semblerait que les "grandes gueules" soient selon les sondages, sinon plébiscitées tout au moins appréciées d'une majorité de Français.Quant à moi ,j'ai toujours pensé que la parole rare et sûrement réfléchie avait plus de poids.Le sage se répand t-il en conjectures et autres plans sur la comète,N'avons nous pas eu un agitateur lui même très agité qui à force de gesticulations enivrantes a fini par saouler son auditoire.Désolé ,je n'aime pas les petits caïds d'où qu'ils viennent!!!

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 18:51

Comment gouverner un pays ingouvernable.Au premier coup de tabac on tire la barre à droite ou à gauche selon le sens du vent.Bien sûr un bon marin tire des bords pour néanmoins garder le cap,mais quand c'est toute une bordée qui se mutine et s'accroche au bastingage le chavirage est prévisible.Assisterons nous à la dernière version du "Radeau de La Méduse"?.Quand toutes les forces ,certes disparates, devraient s'unir pour un objectif commun.

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 19:31

Dans ce contexte aberrant de capitalisme effréné, un président de la république ,quel qu'il soit ne peut faire figure que de Sisyphe heureux, ou pas d'ailleurs suivant ce qui l'anime.Cessons d'accabler ces hommes dans la perspective d'une amélioration illusoire.Le courage politique ne fait pas recette et les électeurs eux-mêmes ne sont guère audacieux.Il est tellement plus facile de se retrancher derrière une abstention pseudo-protestataire!!!En avoir ou pas telle est la question!!Ce n'est pas un remaniement ministériel qui fera reculer le chômage .Les institutions sont à bout de souffle,faisons table rase de ce système sclérosé!!!

Voilà qu'un matador testostéroné( selon une expression un peu" olé olé") entre dans l'arène.Saura t-il extirper les innombrables banderilles infligées à son patron?J'en doute fortement!A une erreur de diagnostic succède une maladresse dans le casting.Notre cher président serait-il plus doué pour distribuer les rôles dans un vaudeville?Ah je l'avais vu le petit rapace étrenner ses petits os blancs ou presque .Les échecs des uns ne font cependant pas toujours la victoire des autres et prendre la diagonale ne suffit pas pour jouer les médiateurs.

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 11:14

~Mon texte est-il à ce point nul ou tout au moins pour toi sans intérêt que tu n'aies trouvé rien de mieux à faire ,relever les fautes d'orthographe!!!Et encore en as tu oubliées.Tu n'es donc pas une chieuse ,mais sans me le dire ,tu me fais comprendre que je macule la page d'éclats de merde.Je n'en attendais pas moins de toi.Les gratteurs de tête sont hélas plutôt rares tandis que les cliqueurs frénétiques dont la seule gravité est celle qui plaque leurs gros sabots dans la glaise.Un aréopage assez inégal dans le talent ,la beauté dans l'oeil fait tout de même exception.Si tu engages quelque réflexion ,la réplique fuse;"ici ce n'est pas un forum"!!!!Et patati et patata .......En gros tu modules ta fréquence ou tu te casses.Quelques lignes sur la liberté ,en général,celle des autres,la mienne,mal comprises et me voilà avec une étiquette de liberticide "poignardée"entre les omoplates(et çà fait mal).En chasseur de trésors(oui j'ai gardé une âme d'enfant),j'ai cru décoller pour une autre galaxie en entrant dans la ronde de "Talents de Bretagne".Là comme ailleurs j'ai eu les ailes coupées ,pauvre petit canard pourtant pas si vilain.Bon soyons honnête un peu de provoc mal venue dans ces baronnies m'a valu des retours de manivelle assez virulents.Mon petit "Terra nostra"bien sympathique fut refusé pour cause de masturbation incongrue.Ah le monde des artistes ,du moins celui que j'ai parcouru est une planète édulcorée.Politique n'est pas un gros mot ai-je souligné à une plasticienne qui se défendait suite à mon commentaire sur une de ses oeuvres.Rien ici ne sent le soufre ,rien ne bouscule ,rien ne surprend(je grossis le trait gras).Bien sûr la couleur se propage et diffuse cette lumière si chère aux aquarellistes ,mais du sel dont parlait un des artistes ,point.Je n'aimais pas ses toiles je le reconnais:la fadeur écrasée au couteau ou crayonnée ne suscitait que mon indifférence.Artiste ,vous avez dit artiste ,non mais !! ON me censure et je rétorque autodétermination.Liberté,ma liberté ,celle dont je juge les limites parfois trop rigides et pardessus tout ma liberté de pensée ne peuvent souffrir d'autre blâme que celui de la justice!Qu'un petit chef auto proclamé décide la suppression d'une remarque à son bon vouloir me déçoit et m'irrite.Voilà Mama ,autant tu fus laconique autant je suis bavard.Bisous ravis en tous cas de ton passage, si bref fut-il.A plus sur le chemin qui trace des fois des méandres .







Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou