7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 17:52

La lune fauve pend comme une médaille sur l'habit noir d'un mendiant.Sur un arbre, perchée,une chouette déchiquete

l'astre stérile ,crachant les étoiles comme des chiquenaudes.Le vent tord les branches à les faire hurler,les feuilles mortes, appelées montent au ciel dans un tourbillon nerveux, .Je traîne avec mon chien,la gorge serrée,mes pensées satellisées tournent à la vitesse de la lumière.Abruti ,je suis abruti,cassé ,disloqué,petit homme face à son impuissance.La nuit est tombée, froide ,indifférente à la douleur d'un père.Je pourrais bien hurler comme un loup solitaire ,rien n'y ferait.Tu as choisi ta vie,tu as choisi ta voie mon fils ,mon amour ,quel gâchis.Je t'avais rêvé idéal, comme tous les pères ,mais ta nature est différente,handicapé de la vie,inadapté à cette jungle moderne.De galère en galère ,te voilà en cage .Sauras tu tirer une leçon de tes  boires et déboires?La société ne fait pas de cadeaux ,tu prends le train en marche,tu fais partie de la machine infernale ou tu gravites en exclu, même pas aux antipodes,tu n'as plus pied!As tu touché le fond?La main tendue ne t'a jamais paru utile,ton monde n'est plus le monde,tu ne veux plus voir,tu ne veux plus entendre!Cherches tu la mort?A toutes ces réflexions se rajoutent des questions plus profondes sur les devoirs d'un père.Que n'ai je fait ,que n'ai je compris,t'ai je donné assez d'amour?Avec mes idées soixante-huitardes sur l'éducation ,trop souple ,trop large,surtout pas de rigidité psychique.Ah, une bonne paire de claques, bien sentie.Liberté était mon leitmotiv ,jusqu'au jour ou j'ai compris ,cette charge trop lourde pour certains individus.Tu dois en faire partie ,j'aurais du être un guide plus vigilant ,un berger .La culpabilité me taraude .La pluie s'est mise à tomber ,le chien n'aime pas çà.La grande ourse me tend les bras et le chariot prêt à emporter mon coeur,je me moucherais bien  au firmament comme les marins d'Amsterdam.IL faut que je boucle la boucle ,rentrer et m'affaler,dormirai- je en te sachant là-bas sur ta couche froide?

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans objets perdus
commenter cet article

commentaires

BALLENDAR 10/01/2011 21:53


je n'ai qu'une fille mais j'ai eu des doutes et ressenti de la culpabilité, car tout ne s'est pas déroulé comme je voulais. Elle est fragile, malade et je me suis souvent senti responsable;
Maintenant je connais le nom de sa maladie, elle se soigne et va mieux, c'est ainsi - en tout cas ce sont des périodes difficiles à vivre - Si tout le monde avait la franchise de parler, tu verrais
que tu n'es pas tout seul dans cette situation, mais ça ne règle pas le problème - j'espère t'avoir compris


gilbertilo 10/01/2011 21:58



Je te remercie de ta solidarité.Bien sur l'éducation est toujours sujette à caution.On fait du mieux que l'on peut...........On ne maitrise pas grand chose malheureusement.Mais l'amour est le
plus fort ,au-delà des soucis causés,les liens restent très forts.Amitiés.



sandrin 09/01/2011 20:40


je savais que tu avais une fille. J'ignorais pour ton fils. En a-t-il pour longtemps de cette "couche froide" ?
Ton texte est déchirant.


gilbertilo 09/01/2011 20:43



Jusqu'au 25 fevrier.Puisse t-il en prendre de la graine!!!!!!!!!!!J'ai trois enfants  2G unefille



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou