9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 17:48

Le mois d'août tire à sa fin .En ce mardi après midi les légers nuages, jouets d'un vent tout aussi léger,masquent par intermittence la course du soleil.Revenus depuis peu d'Italie où ils accompagnaient leurs parents en vacances,mes petits garçons ne boudent pas le plaisir d'une balade en ma compagnie à "Kervallon".C'est presque un rituel.Bien avant qu'ils ne marchent,la déambulation champêtre les incitait déjà à "l'aventure".Que ce soit par l'escalier plongeant vers la fontaine,pris par la magie folle et tendre du fringant noisetier,et la raison fragile du hêtre foudroyé,par le petit "chemin qui sent la noisette"ou simplement par la descente goudronnée,toute voie nous mène sur le "sentier des pirates".Loin de marcher en silence,les questions fusent,les réponses un peu moins ...mais ...il y en a toujours !Quelquefois une glissade,une chute viennent ponctuer notre promenade,qu'à cela ne tienne ,nous poursuivons.Un cri d'aigle dans les buses sonores,que je dois réprimander (mon tympan n'apprécie guère,il en a tant subi) et la piste nous nous rapproche du trésor.Nous ne saurions négliger une visite à la "grotte du pirate".En effet souvent dans cette alcôve,des bûches à demi consumées reposent sur des cendres froides et disséminées çà et là quelques pièces "d'or" nous confirment le passage nocturne de l'écumeur des mers.Aujourd'hui nous dévalons le "toboggan"où les verts érables,sous la gigantesque tonnelle contestent aux bouleaux gainés d'argent, les frémissantes arcades .Comment résister à un lancer de cailloux dans le bassin au double hexagone... même sans jaillissement espéré d'une grenouille.Après cette halte,la cueillette d'une fleur ,le vol frénétique d'un papillon,celui plus lourd d'un pigeon ou la fuite frustrante d'un geai, le cours fluet du ruisseau au chant clair, jadis alimentant les vertes cressonnières,désormais se perdant après un triple saut aux pieds des iris d'or pour mieux poursuivre sa dégringolade hélas trop longtemps souterraine et au lavoir enfin ressurgir pour la plus grande joie des petits .Puis le passage à la maison du"corsaire "satisfera un peu plus la curiosité de mes aventuriers en herbe...

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou