28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 15:12

Un infirmier me transborde du lit sur un brancard.Le plafond du couloir défile comme une bande blanche continue.Déjà les lumières me semblent tamisées et les voix se diluent dans un brouhaha .Me voilà au bloc .J'entends des rires .Ils sont dans la routine,moi dans l'accidentel.J'ai toujours détesté l'échéance ,le rendez-vous,le point fixe,tout ce qui balise,alerte et parfois sanctionne,mais ici c'est le verdict que j'attends avec impatience .Je ne suis pourtant pas dans la rumination,ni même dans le fatalisme.Le chirurgien dans son habit vert vient me saluer avant de faire son œuvre,qui je n'en doute pas sera un chef d'œuvre .Un autre homme se présente :"Je suis l'anesthésiste,je vais vous poser une péridurale".Une première piqûre ne le satisfait pas,le cathéter est finalement posé une ou deux vertèbres plus haut.L'injection dans le bras droit et l'inspiration dans le masque me happent ...Je me réveille harnaché,tuyau d'oxygène dans les naseaux,cathéter pour la morphine,un autre pour la perfusion et le brassard gonflant mesurant la tension .Voudrais-je ruer des quatre fers, entravé comme je le suis,la cabriole aboutirait à une catastrophe.Ô miracle ,aucune douleur,si ce n'est une douleur dorsale de position .Quelques heures passées, une chose m'interroge,je n'ai toujours pas pissé ...l' esprit à peine émergé des limbes morphiniques ,je comprends le pourquoi en découvrant la sonde urinaire qui file sous les draps et alimente la poche gisant au pied de la perche ou pend le flacon de glucose.

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou