27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 20:41

N'ayant aucun talent pour l'écriture ,je me lançais dans la publication d'un blog.Car comme chacun sait ,la culture moins on en a plus on l'étale.Bon ,l'ignorance ,n'empeche pas la réflexion!Comment faire?Mon égo démesuré,risquait de me démasquer.L'ambivalence de la situation me fascina,le papillon de nuit ne résiste pas à la lumière.J'errais un certain temps ,taxi en maraude ,espérant le client.Le velours rouge de la banquette,accueillit bien des âmes en peine.Posant des jalons amicaux au gré de ma déambulation,j'égrénais ici et là quelques couplets.Oh bien sur,je n'ai pas les poings dans mes poches crevées,la sueur à mon front n'est pas un vin de vigueur.Souvent,je cherche mon souffle,l'air de rien ,je souffre.Le mot m'est difficile.Nez au vent mine fière,je flaire le"chocolat"?Prenant la tangente,je trébuchais,quand une poigne ferme m'agrippa.Un inconnu  ,surgissant du diable-vauvert me secouait"que fait-tu avec tes douze mots de vocabulaire"Je l'invitais donc à une balade sur mon chemin.Après quelques pas ,une crise de fou-rire le secoua tellement ,qu'il s'étranglait.Je le secouru pauvre homme!Au moins connaitre les raisons de son hilarité.Ces paroles cinglèrent,"mon ami,quelle médiocrité,cette redondance!"En résumé ,un torchon,discours creux et alambiqué.Mais en bonne ame qu'il etait,il voulait bien me conseiller.Couper,pour la clarté du texte.Oh ma bonne étoile,mon berger.Mon sauveur ,je  me fourvoyais,merci.La rédemption,................

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article

commentaires

Punch-frappé 24/06/2012 13:57

Critique pour construire ou critique pour détruire. L'on ne reconnaît bien souvent chez les autres que nos propres manques. Un jour j'ai lu sur un blog un texte parfait mais qui n'avait nul sens,
nul sel, et me suis indignée. L'impétrante s'excusa. Je m'excusai à mon tour et lui expliquai que mon indignation venait d'un manuscrit que j'avais moi-même torché et qui présentait les mêmes
manques. A la lumière des manques que j'avais vu chez elle, je repensai le mien. Ce qu'elle fit, elle aussi, à la lumière de ce que je lui avais dit. Quelque temps après, sur son blog, je lus un
texte digne des plus grands écrivains. J'appris à cette occasion qu'elle avait 16 ans et venais d'être admise à Sciences Po. Comme quoi...

gilbertilo 24/06/2012 14:21



Je fais de l'autodérision,toutefois il est vrai qu'un individu ,mais c'était sur facebook me taxa de faiblesse verbale.A sa décharge,j'avais poussé l'ironie peut-être un peu loin.S'ensuivit un
échange qui alla crescendo et que j'espérai finirai par l'étranglement du persiffleur.Monsieur ne goutait pas l'humour,hors le véritable humour n'est -il pas avant tout de rire de soi même.Quand
je lui dis "casse toi pauvre con en référence à son "combien serons- nous en 2012 a lui dire casse toi pauvre con?".Mon dernier mot, si j'ose m'exprimer ainsi fut écrit sur mon blog sous le titre
:pourquoi tant de haine.



BALLENDAR 28/07/2010 21:37


je partage pour l'instant le sentiment de sandrin, par contre j'aimerai bien lire ta fille...


sandrin 28/07/2010 16:53


mais c'est kiki le critiqueur ?
moi j'aime bien te lire.


gilbertilo 28/07/2010 21:13



C'est une ame charitable...............Je m'égarais souvent sur des sentiers tortueux,j'ai fini par trouver celui de la guerre.En réalité ,un mauvais coucheur ,ayant autant d'humour qu'une
huitre.Avec un peu de vin blanc çà passe très bien.


me lire dis tu,malgré toutes les fautes,qui affolent .........ma fille!



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou