Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

Brest blog,humeur ,liberté de pensée ,poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes

Bonjour de la blogosphère NO 6.

Lui-Evitez les images toutes faites, c'est souvent désolant.
 
Moi
IL ne tient qu'à vous d'y remédier ,votre image vous appartient.
Lui .
7 commentaires sur 8 !! Ca mérite une récompense ça !
-Gowitt
Mais il fallait me le demander ! J'ai 55 ans depuis quelque temps. Mais non Gilertilio je ne suis pas donneur de baffes ni même d'ailleurs en mal d'amour. Ca vous aurait arrangé ? Je suis désolé.
Mon vocabulaire ? Ah vous voulez sans doute dire l'expression ? Ecoutez M. Gilbertilio, vous semblez avoir eu une vie intéressante, vous l'écrivez comme ... comment dire ? Comme quelqu'un qui essaie naïvement de s'approprier des codes qui ne sont pas les siens. Vous avez lu Antoine le Maudit je crois ? Il écrit formidablement bien n'est-ce pas ? Pourquoi ? Parce qu'il ne cherche pas à copier. Non, non ,non, moi je ne suis pas magnanime. Il faudrait que l'on soit dans le pardon. Rien ne m'emmerde plus que le pardon, teinté de valeur judéo-chrétienne aussi nuisible que désuète.
Vous savez quoi M. Gilertilio ? Je vais abandonner mon "blog". Vous savez pourquoi ? Ca me donne envie de dégueuler. Mais comme je crois avoir un peu d'honnêteté, je ne viendrai plus sur votre votre "blog" vous emmerder. Une petite fenêtre dans la grisaille ? Chacun son bonheur après tout. Avec Mme Sandrin, vous avez peut-être raison, je ne suis sans doute qu'un sale con. Bien avoir appris sa leçon ? En effet j'étais un très bon élève, appliqué et méritant, bardé de diplômes à tapisser un chiotte.Sans trop de questions non plus. Je ne suis pas un aventurier. Je hais les voyages, j'adore les livres. Pas tous. J'aime Bach et Debussy. je n'aime pas la vulgarité, ni le mensonge. J'aime agacer, sans doute parce que peu de choses m'agacent moi-même. Vous auriez rassemblé des éléments ?
Fichtre, morbleu, foutre !!! Mais c'est que j'ai le sentiment d'avoir le FBI au cul moi ! Ne vous donnez pas cette peine. Posez vos questions, je vous répondrai. Ma vie est d'une banalité désolante, comme moi, ainsi que vous avez pu vous en apercevoir. Vous ne vous prenez pas au sérieux ? Mais si ! Vous ne faites que cela. Allez, la bonne nuit. Ah oui, je suis certain que cela va vous intéresser, je dors mal, très mal. Cela vous évitera de chercher partout des "éléments". En ce qui me concerne, je ne cherche pas d'éléments sur vous. Je m'en fous.
La bien bonne nuit M. Gilbertilio .
Moi .Je vous aimerais presque.55 ans dites vous,j'ai l'impression d'auditionner un potache,la culpabilité vissée dans l'œil.Contrairement à vous j'aime cerner le "sujet",comme vous j'aime la probité et exècre la vulgarité (mais n'avez vous pas transgressé votre règle?)Les codes m'ennuient ,aussi n'ai-je jamais eu à me les approprier.Vous jugez le pardon désuet,vous devez beaucoup souffrir,le pardon n'est-il pas un gage de sérénité,cherchez donc là peut-être les raisons de vos insomnies.Agacements ne sont pas sarcasmes et jugements hautains,un peu de mansuétude certes ne vous procurerait pas l'orgasme recherché, mais inciterait peut-être un retour vers votre blog(évidemment intéressant).Pour tout dire je vous sens maladroit dans les relations humaines et si les diplômes vous habillent de la tête aux pieds ,vous ne semblez guère heureux.Vous n'êtes pas mon ami dites vous ,êtes vous mon ennemi pour autant?Pour ce qui est du sérieux ,oui je pense être un type sérieux qui sait trop la fragilité de l'existence pour ne pas faire de sa vie une farce .Je suis pendu à un fil ténu,alors me prendre au sérieux est pour moi un luxe inabordable...Les nuits blanches n'ont-elles pas inpiré des chefs-d'oeuvre ,malheureusement mon sommeil est profond,je ne puis donc rivaliser avec vous cher monsieur Gowitt.Et comme dirait un collègue"sois gentil avec ceux qui t'emmerdent".Je vous donne quand même ceci:justesse n'est pas justice.
  Lui-Oui. J'ai aimé ce que vous venez d'écrire. Bien entendu, je ne suis pas votre ennemi. Potache dites-vous ? Sans doute. Mes relations aux autres ? Compliquées. Insomnie ? Angoisse. Frustré ? Non !
Maladroit ? Bien entendu !
Prenez soin de vous, je reviendrai.
Affectueusement ? -Gowitt
J'allais oublier, certes c'est sans gravité ni importance; je ne suis pas votre ami.
Cdlt -Gowitt
 
 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article