Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes

Gamelle et poésie .

L'œil est trompeur,et si l'on s'arrêtait à ce que l'on voit on pourrait certifier  en toute bonne foi que ce que l'on a vu est la vérité.La nature nous a doté d'un instrument très performant(enfin pas pour tout le monde) que l'on appelle communément le cerveau.Celui-ci interprète les images envoyées par l'œil innocent.Quelqu'un ayant étudié la géométrie dans l'espace sait pertinemment que la vraie grandeur d'une droite peut selon l'angle  échapper à la vision  .Pour les autres il faut pour remettre les choses à leur place faire preuve d'imagination .Eh bien pour la poésie il en va de même .Si la poésie se voulait explicite elle ne serait plus la poésie mais un exposé argumenté,froid et ennuyeux.Ah souvent sur la toile je ris à l'alignement des pas nets ...qui n'entendent rien à la musicalité,je dirais même à l'érotisme qu'elle produit.Me voilà en plein effort sur mon VTC Decathlon.Mes bronches brûlantes me rappellent que le cerveau a avant tout besoin d'oxygène.Oubliée la critique facile.Plus un mot ne vient.Mon cœur et mes poumons se cherchent un peu de bonheur dans une ascension plus prosaïque. .Mon cerveau n'est plus qu'une machine dédiée à la motricité, ne pas craquer ,surtout ne pas mettre pied à terre.Il me faut à tout prix  brûler ce maudit sucre qui selon mon médecin menace ma santé.Et puis ces bronches qui sifflent en haut de la colline me poussent elles aussi à me faire mal.Putain je ne veux pas vieillir sans avoir résisté,tout du moins essayé.Je me souviens de ce manège d'enfant ou il fallait attraper le pompom pour bénéficier d'un tour gratuit.Quelle galère!Touché du bout des doigts ...Cette frustration ne m'a jamais quitté.La pugnacité ça s'apprend ! Mais le bon vouloir des autres m'a toujours fait chier.Ici je suis seul sur mon vélo.C'est moi qui fixe les règles ,du moins je le croyais avant de prendre une super gamelle.Cela m'apprendra à baisser la tête quand il faut au contraire voir loin.Voila, sur ma bicyclette la poésie m'a rattrapé.C'était dans une jolie descente.Le souffle ne manquait plus,les idées revenaient comme une avalanche,et boom,un poteau indicateur a eu raison de moi.J'ai bien failli casser ma pipe ...Le casque est mort .

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article