Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes

SOS aux rives vaseuses !

Disparition de la "Gauche",désertion du vote populaire.Et bla ,et bla bla bla !La "gauche" ne parle plus à la classe populaire.J'écoute des journalistes et autres intellectuels épiloguer sur un non événement .Charles Consigny résumait ainsi la genèse des oppositions "gauche"- "Droite":la première est pour l'égalité,l'autre pour la liberté...Comme c'est bizarre .Je me sens libertaire,en conformité avec mes opinions progressistes.Mais le sujet est la disparition supposée d'une force politique,du moins réduite à une peau de chagrin.Alors je dis stop!De quoi parle t-on ;de cet élan presque naïf que l'on nomma "vague rose" qui pâlit tristement dans l'intervalle "mitterrandien" quand à partir de 86 les banques furent privatisées...Et toutes les "trahisons" suivantes ,elles aussi évidemment nécessaires... Qu'on se le dise cette gauche-là ne fut que promesse,un ectoplasme flottant sur un horizon flou!Fallait-il que le Front Populaire,et plus prêt de nous Mai soixante-huit soient si prégnants qu'il faille s'en défaire comme la teigne...Je crois sans objection aux fondamentaux de la gauche qui me semble t-il  intéressent moins le péquin de base que la hausse indispensable des salaires.A ce propos je serais curieux de savoir combien d'électeurs de François Mitterrand ont applaudi la loi Badinter ...Je me désole du transfert des voix de gauche vers les rives vaseuses de l'extrême-droite.Déjà dans les années 80 des dissonances me chauffaient les oreilles. Hollande aura dans un pragmatisme voulu ou contraint déposé dans l'urne une rose fanée! J'apprends avec étonnement que la France serait un peuple de gauche qui vote à droite...Serais-je provocateur si je disais exactement le contraire,enfin,qui a voté à gauche à un moment donné?

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article