Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes

Chroniques d'une HLM .No 9,quatrième étage.

Quand tu es né rive droite la rive gauche te semble presque hostile.Alors la venue prochaine de notre deuxième enfant précipite l'inévitable retour vers notre "St Pierre "Quilbignon.Certes le quartier du Valy hir exposé à tous les vents est loin d'être un havre de paix,mais les logements "marine" y sont spacieux,et le loyer bien que limite pour nos revenus reste modique.(trois ans à B2 m'ont plombé le moral)Vu les salaires proposés  à beaucoup de femmes ,je considère,et Marysajane y souscrit volontiers;travailler pour une "poignée de moules" ...frais de garde,frais de route,etc ...le ratio  d'une indigence à faire peur.Sans compter que je n'imagine pas ma jolie femme subir ce que je supporte difficilement:le poids d'une hiérarchie pleine de condescendance,parfois mesquine,et toujours autoritaire. Grrr!Nous voilà donc jeunes parents inscrits dans une logique de résistance.L'appartement qui nous est alloué est clair.Une cuisine suffisamment grande pour y loger le buffet acheté à crédit comme le confortable salon de velours pourpre baigné de la lumière méridionale offerte par deux grandes portes fenêtres.Les parents disent :"maintenant les jeunes veulent tout tout de suite"!Eh bien en effet ,sans attendre nous avons, chambre comprise, tout acheté.Comme nous n'avons pas d'apport,un banquier compréhensif,ou bien avisé ,nous explique comment à partir d'une facture pro format nous pouvons emprunter la totalité de la somme requise.Nous sommes chez nous,bien dans nos meubles!J'ai vingt-quatre ans,je veux vivre en adéquation avec mes idées.J'ai passé plus de temps dans les champs que sur le bitume,la boue m'est bien plus familière que le béton,mais je ne conduis pas,je peux me rendre à pied au boulot.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article