Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest

Brest blog,humeur ,liberté de pensée ,poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes

Tapis vert No 5.

Accoudé au bar, comme une vigie il a un œil sur le téléviseur et l'autre sur la porte d'entrée .Parfois il se raidit à voir tel ou tel "poissard "venir vers lui .Mieux vaudrait dégager sur le champ.C'est fou comme le jeu rend con.Mais nom de dieu qu'ont-ils à l'interroger sur ses paris!Nounours (nom que lui donne le patron )le travaille quasiment au corps :"qu'est-ce que tu as joué ,combien tu as mis dessus ?".Aujourd'hui il est d'humeur à bouffer un bœuf ."Tu ne voudrais pas non plus savoir la couleur de mon slip?"s'exclame t-il ."Oh si répondent en  chœur derrière le bar les deux associés ",qui ne perdent pas une occasion de railler ces hurluberlus qui viennent alimenter les caisses du Pmu .Tandis que les journalistes  d'Equidia passent en revue les différents prétendants  au podium(chacun a le droit à une évaluation,aptitude au terrain ,à la distance ,à l'hippodrome,etc...),qu'il soit bien né,ou roturier, qu'il est fait le top price aux ventes de Deauville ou de Newmarket ,le pékin de base s'en bat les cacahuètes,seule   l'information potentiellement  rémunératrice l'intéresse .Il tend l'oreille,attentif comme il ne le fut jamais durant toute sa scolarité .Un entraîneur confiant,un jockey dithyrambique,une côte anormalement basse,tout ce qui peut alimenter le délire .Le passage du poteau ,véritable juge de paix rend son verdict ,et  trop souvent toutes les belles théories,toutes les informations dont je ne mettrais pourtant pas en doute la sincérité,  font le lit de toutes les suspicions .Mais cela ne dure pas .Ce ne sont que des histoires courtes.De quart d'heure en quart d'heure ,on porte aux nues et l'on brûle les idoles .Ici tout est éphémère .Tout est vanité ,tout est fourberie et ingratitude . Donne un bon tuyau à un de ces guignols qu'il ne t'offrira pas un petit noir ! Pour parler de noir et illustrer l'ingratitude au paroxysme de la connerie humaine ,il y a le fameux "doudou" ,ancien tenancier de bar .Tout d'abord il fut étonné et amusé par ce petit homme affable ,un peu maniéré ,presque touchant dans sa façon de jouer systématiquement ,comme le ferait un enfant ,les chevaux les moins appuyés au"betting".Trou ,trou et trou ....Avec sa petite voix pincée ,de commenter les arrivées trop logiques :"pff, çà ne paie pas .Tous des favoris".IL doit toutefois lui rendre grâce , sa politesse détonne ,jamais d'injures ,jamais de gesticulations obscènes si répandues dans les arrière-salles .Puis à l'évocation de ce surnom (Doudou,connu dans tout Brest)IL fit la relation avec cet établissement et son propriétaire qui firent l'objet d'un article dans la presse locale .Tellement entendu parler de lui .IL l'imaginait baraqué ,bonhomme et décontracté .D'où sa surprise, se trouver devant un petit homme malingre ,la voix fluette,habillé avec goût ,lui  faisant l'effet d'un papillon dans la lumière .Ce gentil petit homme remettant les trois -quart du temps ces paris au hasard ,ne dérogea pas ce jour-là à la règle .Parmi les nombreux types de paris offerts à la clientèle ,il choisit la formule "tic-trois "spot.Les improbables combinaisons offertes laissaient espérer en cas de résultat conforme ,un gain des plus substantiels.Le hasard qui fait habituellement si mal les choses ,lui fit ce jour là un clin d'œil appuyé;tiercé dans l'ordre ,une somme rondelette :sept mille euros !Eh bien ce petit mariole fit l'unanimité ,si rare chez les joueurs, pour dénoncer  "l'incurie"  qu'il affichait .N'avait-il pas déclaré à la lecture  des rapports :"oh çà ne paie pas beaucoup"!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article