22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 17:09

Eclat de granit,expulsé,propulsé,jaillissant des brumes auréolées de tant de légendes.La dent dure parfois,souvent froid et coupant,mais toujours résistant.Caressé par la bruine ou battu par des tempetes hargneuses,têtu,rebelle et insoumis,j'ai taillé mon portrait dans la matière fugace de la liberté.Le ressac m'a balloté,les déferlantes m'ont rossé,les marées d'équinoxe m'ont torturé.Projeté par des lames de fond combien de fois n'ai-je arpenté le chemin des douaniers.Ecarté par une main rageuse,ou chassé par un pied virulent,rejeté à la mer par un randonneur boitillant.Petit caillou,à la pleine lune découvert sur l'estran,ramassé par un enfant pour sa collection.Balancé un peu plus tard pour cause de blessure,rougi,délaissé et gisant.Que de fortunes de mer,d'autres vagues formées au vent d'iroise m'ont ranimé,petit ver luisant de mica et de quartz.Oh bien sur je ne serai jamais ciselé,affuté en diamant ,pendentif au cou d'une princesse "Voivode", trop lourd!Le burin agile d'un sculpteur ne me transmettra pas la folie de l'artiste,je ne serais pas transcendé par le génie créateur.Aucun monument ne m'offrira une niche ,pas même une gargouille ou un angelot pour m'exprimer.Tout juste finirai-je en presse papier sur le bureau d' un amateur éclairé.Projectile éventuel d'une fronde libertaire ,tracant une trajectoire parabolique,pour une utopie de plus.Une chose pourtant ,une prière si j'en suis capable,une supplique,que mon destin ne ressemble en rien à celui d'un galet!Roulé ,poli à l'émeri de ses semblables,agrégé par obligation,enrolé de force aux galères.Non je n'échouerai pas en bordure dans un jardinet de banlieue.Nulle promenade côtière ne me figera dans la laideur du béton!Je cotoierai toujours la bruyère et l'ajonc ,la brise du large déposera ses perles iodées chargées de rêves.Je m'imaginerai ,joyau d'une couronne perdue.(celle de NOMINOE ?)Transfuge d'un coffre malouin,pierre précieuse déchainant tous les vices!Un petit coin de lande sera mon ermitage ,je finirai là sur une stèle sommaire, sans croix et sans bannière .Gemme anonyme,libre au vent.....................

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 13:27

Il fait froid ,emmitouflé dans mon manteau de misère ,je guette ,le moindre souffle d'amitié.L'herbe est rase et jaunie,elle est comme moi ,assoiffée ,mais le ciel est sourd,indifférent à la souffrance .Il y a bien quelques nuages qui atomisent  de temps en temps mais ce n'est qu'une aumone .Le vent assassin règne en maitre sur la steppe ,seigneur de guerre.Seul l'orage violent et imprévisible vient crever cette" mornitude".Ephémère,il laisse la terre blessée ,comme scarifiée par les ravines.Cà et la un arbre rabougri ,tordu par les caprices de la nature ,attire mon regard,son feuillage bruissant me fait la conversation.Mais point de hordes sauvages ou curieuses ,rien pas une langue qui claque ,pas un cavalier  errant ,pas une lueur dans la nuit sans lune.Rien que ma solitude et ma patience ,mon regard s'est habitué à cet horizon sans relief .Je relève mon col et souffle sur mes doigts gourds ,mes gants ne sont plus que des mitaines.A l'aurore peut être ,avant que le soleil ne rougisse la frontière,entendrai-je une voix douce ?Naufragé ,je m'accroche à mes illusions,pas encore perdues.Sentinelle sentimentale ,l'inconnu m'interpelle ,mais attention,je ne troque pas,je donne.Pas de palabres ,pas de salamalèques,pas de détours ,quelques fois je pique ,je touche ,pourtant je tolère l'esquive .Le jour se lève et avec lui ,la relève .Je vais pouvoir me reposer ,dormir oui dormir...Ma couche sera douce  et accueillante.Mon corps tétanisé ,mes yeux fatigués par la longue "scrutation" abdiqueront .Mon esprit libéré s'accrochera aux rêves les plus fous,balançant entre les étoiles.Oubliée la sécheresse ,rien que de la douceur ,du satin et de l'organdi,infinie légèreté.Quelques flocons d'amours tapisseront mon chemin .Le tourniquet de la vie me reprendra .Il ne se passe jamais rien dans le désert des TARTARS!!!!!!

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 21:40

Une étoile funambule danse sur le fil d'un rasoir

Ma pauvre vie entre les mains

Tandis qu'une  lune rousse éclabousse le miroir

De mes illusions de gamin ,

Une comète échevelée vient  arracher la tristesse

Que mon coeur  avait cachée .

Dans son infinie sagesse

Elle déroule la spirale de mes rêves assassinés !

 

 

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 18:42

Je n'oublierai jamais ces mots qui sonnèrent le glas de mon innocence.La dure réalité venait de  frapper en pleine gueule,le candide que j'étais.Le devoir portait sur la guerre .Je m'en souviendrai toute ma vie ,j'avais mis toutes mes tripes ,dans la description la plus objective d'un champ de bataille.La Grande Guerre me donnait dans l'horreur une matière inépuisable.Acier brulant et charpie.Que savais-je des industriels SCHNEIDER ET KRUPP ?La "grosseBERTHA" me disait bien quelque chose,mais de là à faire le rapprochement avec la RUHR.Quelle claque j'ai prise.J'avais écrit un"chef d'oeuvre"de sensibilité et de réalisme.Bien que n'ayant pas lu "voyage au bout de la nuit ",la nature humaine aux sentiments exacerbés,de la merde ,de la boue,du courage ou de la folie?De ces soldats hébétés,à la vue de leur meilleur  ami  transformé en écorché de laboratoire.Mourir ou crever c'est le titre d'un bouquin qui traine dans ma bibliothèque,quelle différence?Elle est de taille,la dignité,se battre jusqu'à bout de sang,s'accrocher à la vie ,ne pas tout perdre dans cette absurdité.De l'acier du feu,pour faire du fric.Et tes cou ..... ne servent à rien!Tu es là pantelant ,prêt à croire n'importe quoi....pourvu que...Tu es un bon petit soldat ,on a misé sur toi ,Il faut que tu rapportes,alors cravache nom de dieu!!!Zéro pointé,hors sujet!!Le verdict est tombé.Adieu aux armes .Elle m'a eu la prof.Entre nous c'était la guerre.La force de frappe;la dissuasion,la froideur mathématique d'une machine de guerre.Comment pouvais -je m'intéresser à çà .Le "dormeur du val" m'avais tellement ému..Et çà continue encore et encore......Qu'est-il devenu ce camarade de classe ,admirateur des USA,qui avait si bien compris la sèche vérité,l'argent d'abord!

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 16:26

Pourtant pas égrillard simplement étrilleur,te voilà victime de l'estoc affuté d'un mousquetaire du ROI .Ta langue agile, selon la sagesse populaire, tournait sept fois ,pour mieux lancer tes piques acerbes mais toujours justes.Bien avant toi ,bouffons,bateleurs et autres chansonniers ,plus sérieusement des pamphlétaires portaient le fer à la cuirasse.Alors quel crime de lèse -mégalo as tu commis ? Les cercles concentriques du pouvoir ont croisé la tangente de la liberté d'expression,l'emprisonnant pour mieux l'étouffer.Et tu étais là en modulation de fréquence ,ton pipeau égrénant quelques notes sur les ondes.Sur la diagonale le fou écrète à tout va il est maitre de l'échiquier .Presque frénétique ,l'oeil allumé,il perce des poupées  vaudou avec délectation.Tu t'es fait épinglé !Pauvre con!

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 14:05

Combien de fois n'ai je revé d'être un ange?Non pas pour cette légèreté,cette candeur qu'ont ces petits êtres aériens,ni roses ni  bleus .Mais parce qu'ils n'ont pas de sexe!   La volupté dans la pensée,la réflexion le frottement frénétique des neurones.AH quelle jouissance ,votre coeur s'emballe ,vos tripes se nouent de plaisir quand par bonheur vous êtes sur un banc d'atomes crochus.Vous retardez l'orgasme ,vous retenez votre respiration pour le sublimer et quand enfin vous vous abandonnez....Vous vous dites finalement je suis un égoiste.Pourtant quoi de plus beau que de regarder une  femme comme une fleur des champs simplement parce qu'elle est belle!Combien de fois j'ai souffert de ce désir inassouvi qui taraude et rend captif.Mais je suis un homme sauf à m'émasculer ,tel JESUS je porterai ma croix.Une prière tout de même,femmes ayez pitié de nous pauvres diables que vous tenez par....

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 23:12

Parce qu'il vend des bouquins pas des mots.Pauvre homo "érictus".A toi diablogeuse.....

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 15:48

Pour répondre à la reine MATHILDE(une blogueuse ,prof de français) : oui j'ai éte ce que l'on appelle,un peu facilement un cancre.J'ai été frondeur ,espiègle et insolent .Assaillant obstiné de cette citadelle appelée :éducation nationale.Je n'ai pas connu hélas les hussards de la république,mais plutôt des  bachi-bouzouks,petits mercenaires,plus prompts à sanctionner qu'à écouter.Le savoir dégoulinant de leur bouche,commme une bouillie pour bébé.Du prêt à consommer,du réchauffé,le tout accompagné de discours lénifiants!Qui étaient-ils vraiment ,qui étions nous,des émetteurs via des récepteurs?Ou était l'humain,nous étions comme tu dis Mathilde de" drôles de bêtes", indisciplinés peut-être ,mais qui ne demandaient pas beaucoup plus qu'un regard sage.Pas cette suspicion permanente ,cet air désabusé qui en dit long sur la motivation du "pédagogue"(oh cette bande d'abrutis).Sacerdoce,la première fois que entendu ce mot ,bien qu'e l'on m'en  est donné la signification,je n'ai pas  saisi l'ampleur de la tâche,la dose d'abnégation que çà incluait.Donc maintenant je mesure le fossé entre professorat et" missionnariat".Pas d'anges dans la république,seulement des colleurs de copies .Bigarrées,seules les classes sont bigarrées,les profs à de rares exceptions près sont des clones ,ressassant les mêmes litanies depuis des années.Monotones et grincheux ,rats de bibliothèque même pas!Besogneux pour certains ,saturés par leurs certitudes à courtes vues. Un peu de folie que diable ,cassez les conventions ,hardi gaillards;aidez nous à tuer le MAMMOUTH.!!!!!!Je n'étais pas sur les barricades en 68.....mais entendre dire par je ne sais quel partisan que le gauchisme est permissif et encourage en quelque sorte la déliquescence de la société ,c'est vraiment un discours de bourgeois décadent.Je revendique ma gauchitude ,ma droiture ,et mon intégrité intellectuelle.Mon opinion assumée ,en réponse aux commentaires definitifs de certains de mes gentils professeurs.Je ne remercierais jamais assez deux ou trois d'entre eux qui ont su forger mon esprit critique.A  MR CADIOU .

 

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 21:30

Hier une phrase m'a touché en plein coeur ,une belle citation,non pas une déclaration d'amour,pas meme un verset ou une sourate,non,une vérité toute simple qui te laisse muet.Je pourrais dire  DIEU que le monde est absurde,mais DIEU ne porte pas d'arme.La guerre n'appartient qu'aux hommes .Ainsi cette cruelle vérité: "la paix c'est quand les enfants enterrent leurs parents,la guerre c'est quand les parents enterrent leurs enfants".DIEU  est grand si grand que l'on peut se cacher derrière tel un bouclier pour assassiner ,torturer .L'ombre de DIEU assombrit une bonne partie de la planète d'un obscurantisme alarmant.De la parole  insidieuse qui arme le bras ,du coeur trop pur qui la reçoit ..

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 13:52

Avec tes ongles rouges,tu as dessiné sur mon coeur 

Des arabesques de bonheur.

Avec tes lèvres rouges, tu as tamponné sur ma peau 

un joli coeur comme un sceau.

Avec tes ongles rouges,tu as déchiré la chrysalide qui contenait ma folie

.Avec tes lèvres rouges tu m'as soufflé  tant de merveilles en mélodie.

Avec tes ongles rouges tu as scarifié notre amour !

Avec tes lèvres rouges sang tu m'as tué mon amour.!!..

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou