19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 11:03

Le temps se taille en copeaux bleus au jardin sur la barricade,pour autant de révolutions autant d' étreintes fatales.Folles passiflores,espiègles clématites vos assauts,vos effervescences ne sont que ponts sur l'éphémère!Mais mon coeur s'en cogne,chien fou embarqué sur l'esquif des souvenirs par un nocturne suggestif, il aboie aux étoiles.L'opus, note après note sur le piano réveille la douce violence de mes tendres années;la boule à facette ,le wisky ambré, mes veines seringuées au métal tranchant d'AC DC,les escarpins rouges de la belle brune et la baise effrontée dans la brume complice.

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans objets perdus
commenter cet article

commentaires

Punch-frappe 22/04/2012 12:10

Les beaux mots en cascade s'entrechoquent, se précipitent, époustouflent.
Quelle belle plume Gilbertilo !

gilbertilo 22/04/2012 13:14



Un après midi de printemps ,je pianote sur facebook ,youtube.............opus 9 n2 et je pars..................



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou