26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 18:06

Forts avec les faibles ,faibles avec les forts,oscillants entre forfanterie et une veulerie intrinsèque ou induite par une pression hiérarchique ,religieuse,clanique voire familiale.Le champ des médiocres ne semble pas connaître les limites et les obligations des vertus cardinales.Quand je dis médiocres,je pense à ces foutriquets dépositaires supposés d'une autorité morale qui transfigurent leur fonction et prêchent en pseudo-rédempteurs.                    Ici comme ailleurs et partout je suppose,les verbalisations pour stationnements dangereux

abusifs,gênants ou interdits seraient fortement déconseillées pour certaines catégories de la population.Ainsi les adjectifs, une et indivisible ,dissolus dans la quotidienneté des petits coups de canifs,deviennent presque dérangeants lorsqu'ils sont rappelés avec véhémence à un "petit chef"bien recruté!Cet agent de surveillance de la voie publique en a pris pour le coup une bonne prune,ses petits papillons bleus ont fait tâche sur son carnet de notes,sa probité candide a été mise à mal,sinon mise à mort!Bien sûr il avait reçu comme du pain béni son assermentation;il pourrait sans arrière-pensées satisfaire une rigueur presque maladive qu'il infligeait avant tout à lui-même.Ainsi se trouva t-il déchiré ,mis au panier comme sa contravention,et en fait de procès verbal,c'était un procès d'intention qu'on lui faisait.Un contrevenant en colère prétextant un délit de sale gueule en était venu à une accusation plus grave: racisme ordinaire!!!Pourtant la routine lui collait aux pas,ces cents pas qui le menaient inlassablement sur les trottoirs comme un maquereau relevant les compteurs.Il en voyait de toutes les couleurs,le cosmopolitisme réchauffant depuis belle lurette la cité du ponant.L"oecuménisme" de fait avait bercé son enfance et le soliloque incongru de cet automobiliste irascible ,comme le galet,du ruisseau roule vers la mer.............Si ce n'était la petite notoriété du plaignant et la chansonnette à l'oreille  amicale d'un élu ,c'eût donc  été une journée d'invectives,ordinaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans objets perdus
commenter cet article

commentaires

mamalilou 12/04/2012 04:28

bigre, du beau lavage de linge que voilà... même si le linge n'est pas si beau...
savon savon savon, ç'en est glissant, mais pas plus reluisant!
doux bisous sans rigueur aucune, dans la liberté... tant qu'yen a

gilbertilo 12/04/2012 17:42



Liberté ,égalité ,choucroute!Touche pas à mon pote,oui bien sûr je t'ai fait assermenter ,mais entre la justice et l'"amitié"..............surtout electorale,tu permets......ici comme ailleurs
les empêcheurs de tourner en rond(les trop carrés)se font rappeler à leurs dépends la quadrature du cercle!ET dire que notre maire est un prof de droit!!!!! Bon entre nous il est vrai que les
psycho-rigides nous emmerdent un peu,mais en l'occurrence ,il était dans son droit le gars.Bon courage à lui.Bisous à toi Mama .Pour la liberté ,il y a toujours le net,enfin je crois.



Pierrette Richard 06/04/2012 19:34

Désolée, mais en même temps, c'est tellement moi...,-)))

gilbertilo 06/04/2012 19:53



Pas de problème ,je suis moi-même un grand étourdi.



Pierrette Richard 05/04/2012 21:25

"Que la justice soit forte, que la force soit juste" ... Jean-Jacques Rousseau

gilbertilo 05/04/2012 21:40



Ah tu as enfin mis le bon commentaire sur le bon texte.En effet j'étais resté perplexe ...............sur trois lettres étourdissantes?



Punch-frappe 02/04/2012 13:16

Je m'extasierai toujours devant ta verve. Comme c'est bien tourné !
Un clin d'oeil aux pandores qui nous harcèlent sur ordre et laissent passer le pire quand le contrevenant est une célébrité.
Surtout appeler racisme la répression de tout acte de rappel à l'ordre : il est interdit de voler à l'arraché, de canifer le passant ou de l'occire de quelque manière que se soit. On ne le
rappelera jamais assez. Cela devrait être maintenant dans les nouveaux manuels d'instruction civique mis à l'ordre du jour.

gilbertilo 02/04/2012 13:47



Vois-tu ce qui me hérisse c'est l'entente implicite entres les édiles et quelques notables, sans parler des connivences avec certaines administrations régaliennes.Pouah.............toute cette
tambouille ,il paraîtrait que çà me de l'huile dans les rouages,alors..............



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou