29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 20:21

En ce moment ,je suis dans le presque rien,pas le rien du tout ,non le petit quelque chose.L'insignifiant qui malgré tout existe,la petite idée ,le petit geste ,le souffle ,la caresse.J'écoutais la radio,un physicien parlait du vide,pas si vide que çà.Des particules noires feraient acte de présence,et projetées dans un accélérateur ,la matière se formerait.Infinitésimale mais quand même ...Après midi ,le presque rien est revenu me dire bonjour ,je ne m'y attendais pas.Sur la bande FM,j'ai fait glisser l'aiguille,pile ...une voix douce déclinait en quelques mots ,la fugacité ,le vent,peut-être même le subliminal.Mais ai-je bien saisi,il disait (car c'était un homme) la pièce de théâtre se construit au fur et à mesure,qu'on la joue.Les mots s'imbriquent les uns dans les autres .Ainsi la matière se crée bribe par bribe ,les personnages s'inventent à chaque phrase .La semaine dernière,un lapsus m'a fait écrire," ectoplasmose",tiens donc,le pressentiment du moindre.La feuille blanche nous arrache t-elle les mots ,la nature a horreur du vide dit -on .Alors les particules noires s'agglutinent frénétiquement ,elles veulent vivre.Le néant leur est apparu dans un cauchemar,le monde,n'était plus leur monde.Un trou noir aspirait tout !

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans objets perdus
commenter cet article

commentaires

Punch-frappé 14/07/2012 19:15

Les rôles ont été distribués, les trois coups frappés. Mais nous avançons innocents ; ignorant que nous faisons partie d'une pièce déjà répétée ; nous étonnant des mots qui nous viennent peu à peu.

gilbertilo 15/07/2012 10:05



Je ne crois pas au destin.Je crois à la relation de cause à effet ,nous sommes responsables de nos actes et nos actes peuvent être coupables.Notre liberté est assujettie à notre conscience.Quant
à la justice,elle fait souvent un pied de nez à la justesse.Si nous rendons la justice,la justesse,elle nous échappe quelquefois.Il faut vivre avec ce sentiment de l'à peu près .Je ne dis pas de
laisser aller à vau l'eau toutes choses,non loin de là ,mais malgré tous nos efforts pour nous approcher de la vérité, nous sommes la plupart du temps aveugles.Sachant celà ,la frustration est
moins grande.La perfection n'étant jamais qu'un but,il nous faut vivre dans un monde soumis à l'aléatoire ,à l'arbitraire .Ce que l'on résume parfois par un "c'est la vie".



trublion 20/10/2010 12:52


en principe, tout a son contraire, comme froid et chaud !
Mais dans néant et existence, comment croire à l' existence à partir du néant ?


mamalilou 19/10/2010 18:07


non, ce n'est pas rien, ou alors "rien de plus sain"!!!
belle soirée à toi
bises citoyennes, et donc bien vannées


mamalilou 03/10/2010 23:12


mais j'aime bien moi, ces lapsus, raccourcis et autres barbarismes tellement éloquents... ils en disent tant, de l'émotion qui nous submerge...
belle semaine à toi


gilbertilo 04/10/2010 20:21



Hello,le soleil brille.C'était bien un barbarisme............


En ce moment je redécouvre les joies du travail manuel,la satisfaction ,d'avoir construit quelque chose.Finalement ,ce n'est pas rien.Non?Sur le chemin..............



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou