2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 16:08

Un jour j'allais téléphoner,la cabine était déjà occupée par un marin ,pendu au combiné il pleurait.De gros sanglots le secouaient: "tu fais exprès pour me faire mal"disait-il ,le chagrin brouillant sa voix.Je n'oublierai jamais cet homme déchiré,en loques(surement l'ombre de lui même).Mais que sont les larmes?Un andidote plus qu'une expression de la douleur.Le silence cache parfois des sentiments aigus ,inexprimables,pas de flots lacrymaux.Eh alors?Un ruissellement intérieur qui ravine à jamais les coeurs les plus aguerris.Si les yeux sont secs ,le front plisse ,la gorge brûle .L'épanchement obligatoire ,facile et bienséant ,me dérange.Sensiblerie ,pleurnicherie (vive les pleureuses) vernis social ,syndrome de la bobologie.La petite larme discrète en dit souvent plus long, sur la blessure de l'âme.Le regard lointain cherchant un appui quelque part ,des béquilles pour ne pas s'effondrer.Le corps martyrisé,la tête sur l'enclume,l'estomac tordu par la bile,pas une perle sur la joue.Faut-il chialer,pigner,dégouliner  d'humanité .La tendresse et l'amour n'existeraient-ils que par le larmoiement?L'effilochage en bulles salées,colliers à triples rangs,rivières à crocodiles.

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans objets perdus
commenter cet article

commentaires

mamalilou 25/09/2010 19:44


tu fais exprès ou quoi?
jaillissement suivant donc:
tu modifies des mots et les réattribues, dessinant ainsi l'opposition où elle n'est pas, assoiffé dis-tu?
soiffard oui!!!
j'ai dit (comme la chanson) "ça nous dérange"... déranger et gêner n'ont pas la même connotation
déranger n'est pas aussi négatif et opposable...
on se dérange parfois volontiers...-déranger une coiffure donne parfois du chien!!!
on se gène rarement avec plaisir...
oui ça nous dérange, ça dérange nos certitudes, ça oblige à la réflexion, ça propose une introspection...
non?
maintenant, il y a différente façon de signifier que ce dérangement est appréciable
et à la signification que tu fais de ta lecture, je n'eus pas un instant suspecté que tu puisses y trouver quelque plaisir...
heureusement, nos précédents échanges ont eu le temps de m'en convaincre...
encore faut-il, au-delà de l'opposition, chercher à comprendre les divergences pour infléchir ou conforter ses choix propres,
et non chercher l'opposition pour aiguiser ses armes et mener ses guerres d'opposition, comme autant d'exutoires.. mmm?!
à deux pas de là.... je te kiss


gilbertilo 25/09/2010 20:49



Soiffard, ce n'est pas très joli.Décidément avec toi,je ne m'ennuie jamais.Tant de vivacité,j'adore..........Méa culpa ;déranger n'est pas gener,ok.Donc, je dois bien choisir les mots dans les
commentaires,mais ils seront moins spontanés.Tu m'égratignes ,ai-je à craindre l'ectoplasmose?



mamalilou 18/09/2010 23:37


mais surtout on ne contrôle pas les autres, leurs rires impudiques ou leurs larmoiements excessifs,
peut-être que l'émotion pour certains est impudique... une question de conditionnements éducatifs sans doute...
c'est sûr les gens qui ne sont pas comme nous ça nous dérange... et le malaise submerge...


gilbertilo 19/09/2010 00:00



Tu as dit que je cherchais quelque altérité sur les blogs.Maintenant ,tu me dis que les gens différents nous genent.Tu me lis mal ,ou tu fais exprès ,des fois ,je suis en opposition donc
différent.L'émotion ne peut que me plaire ,comment un jaillissement dans le désert, ne conviendrait-il pas à un assoiffé.



mamalilou 16/09/2010 23:13


non, non, j'y réfléchis, mais non, ce que tu dis est gratuit, c'est un rapport conditionné qui t'est propre
la larme n'est pas plus un antidote que...
elle s'impose souvent et ne répare quasi rien, un trop plein, dirons-nous peut-être...
mais bon, l'éducation par rapport au larmoiement n'est pas la même pour chacun
et peut-être que le degré d'acceptation de la larme à l'oeil fait aussi son usage...


gilbertilo 17/09/2010 17:20



Je ne suis pas contre les pleurs ,je suis contre l'impudeur,la larme facile .Antidote ,c'est peu etre un peu fort je l 'avoue.Un pansement d'urgence conviendrait mieux.OK on ne
 controle pas toujours son chagrin ,un débordement lacrymal peu nous submerger.



mamalilou 10/09/2010 14:47


tout comme le rire, la larme peut être convenue, grande nouvelle..
et que vive l'innocence, la spontanéité, l'empathie,
la sincérité, seul remède à toute cette hypocrisie.


gilbertilo 10/09/2010 17:07



J'ai dit les larmes sont plus un antidote,qu'une expression.Elles peuvent heureusement etre sincères.



dagorn 06/09/2010 20:26


beau texte et oui les hommes on le droit de pleurer et avoir de la peine!!!!!


Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou