13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 17:01

Caniculaire,le mot ici n'est pas galvaudé.Sur la grand'place bombardée de photons,le pont ottoman et les gorges de l'osumit sur grand tableau  s'offrent aux curieux.Un homme m'approche :"canyon,taxi?".Je lui désigne le pont."ok" .En fait de taxi il s'agit d'une mercédès(un panzer dirait mon camarade Bernard et il sait de quoi il parle) dont on peut se demander si notre excursion ne sera pas le dernier baroud.Installés dans la voiture,sans ceinture et vitres ouvertes,la question récurrente;"deustch"?"French,francese"."OK". A l'instar de sa bagnole notre rabatteur semble avoir baladé son étoile sur des voies pas vraiment lactées,mais son regard étonnamant clair me rassure.Fait-il partie lui aussi de cette diaspora qui aspirée par le trou noir de la récession est rentrée au pays?Il me montre un billet de mille leks(environ 8 euros) ,le prix demandé pour la course.Démarrage à faire vaciller une soucoupe volante.Le bonhomme ne fait pas dans le canevas,dix minutes d'une équipée sauvage :"finito"!Le pont médiéval est là, campé,presque cambré prêt à bondir dans mon objectif.Un bijou de plus dans mon coffret magique.(pont Kasabashi )Retour à la case départ.Et le canyon dans tout çà?"Trois mille cinq-cents leks" m'annonce t-il.Je suis dubitatif et il le voit.Vingt kms de rodéo me fait-il comprendre.La curiosité l'emporte, top là.Let's go!Après un arrêt à la station service le rodéo commence.A vive allure sur de la tôle ondulée ,je dois dire que le pilote est efficace."Mercédès Albanie good"nous dit notre guide de fortune.

En France sa boîte à bons points serait vide depuis belle lurette,mais ici les bons points on s'en cogne!!!Et les boîtes,quelles soient en fer ou en carton bouilli sont sujettes à caution depuis ce jour ou les tirelires ont volé en éclats.C'est peu de le dire à voir tout ces impacts de balles sur les murs et les vigiles armés en faction devant les banques.Pour certains les économies d'une vie, happées par le système dont on les avait exclus depuis si longtemps.Beaucoup d'entre eux conditionnés par une économie dirigée se sont laissés aveugler à l'aube rougeoyante d'une liberté en trompe l'oeil.Entre cette liberté à apprivoiser et une violente anarchie,des financiers véreux ont brûlé les étapes et d'autres les cartouches.Les kalashnikov réputées inenrayables ont tracé les sillons de la révolte,hélas sans enrayer la corruption .Les malversations et toutes les saloperies post-dictatoriales se sont noyées dans le béton à Vlorë et sur toute la riviéra.

 

 

IL est onze heures onze heures et demi quand je débusque l'animal.Dans les gorges profondes, perdu,petite veine bleue, il palpite en sourdine.Mais où est l'exalté, l'impétueux coureur?Je l'imagine en crue au sacre du printemps,hurlant dans les étroits sous le pelage lourd d'un "Tengri" menaçant.Il fait son cirque,il roule,il tourbillonne,incontinent,sauvage,quand il est aujourd'hui dans son petit lit(sage)cage.Oubliées ses eaux fortes aux moulins conquérants qui jadis édifièrent ces ksars  gris argent.Monarque,bâtisseur d'antan,le voilà dans le défilé à la botte de ces ksars karstiques .

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans la brocante des mots
commenter cet article

commentaires

mamalilou 20/09/2013 03:10

nan, le pluriel de ksar, c'est ksour...
mais quel détail ici... quel détail!

gilbertilo 20/09/2013 10:19



Ksour ,d'accord .(ksars karstiques ,c'était pour sarcastiques)Mais c'est un détail de l'histoire ,pour faire un mauvais jeu de mots.La parenthèse non pas inattendue qui situe si bien l'état
d'esprit de ce pays dont l'histoire tourmentée(4 siècles d'occupation ottomane et des périodes plus ou moins longues sous diverses administrations extérieures.Je ne suis pas un touriste béat et
moutonnier,d'ailleurs dans mes différents paragraphes je gratte un peu au delà des façades littorales trop racoleuses. Oui ......tu ne commentes pas le plus douloureux.



Punch-frappé 18/09/2013 18:39

Plaisir de savourer encore une fois ces mots croquants et imagés, goûteux comme un bon hydromel Gilbertilo. @+

gilbertilo 18/09/2013 21:04



C'est l'Albanie et les Albanais qui sont en scène.Un peuple attachant pour une géographie compliquée.Quant à l'histoire ,s'il en est une qui fondit une nation c'est bien la leur.Bisous Chantal@+



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou