3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 13:27

Il fait froid ,emmitouflé dans mon manteau de misère ,je guette ,le moindre souffle d'amitié.L'herbe est rase et jaunie,elle est comme moi ,assoiffée ,mais le ciel est sourd,indifférent à la souffrance .Il y a bien quelques nuages qui atomisent  de temps en temps mais ce n'est qu'une aumone .Le vent assassin règne en maitre sur la steppe ,seigneur de guerre.Seul l'orage violent et imprévisible vient crever cette" mornitude".Ephémère,il laisse la terre blessée ,comme scarifiée par les ravines.Cà et la un arbre rabougri ,tordu par les caprices de la nature ,attire mon regard,son feuillage bruissant me fait la conversation.Mais point de hordes sauvages ou curieuses ,rien pas une langue qui claque ,pas un cavalier  errant ,pas une lueur dans la nuit sans lune.Rien que ma solitude et ma patience ,mon regard s'est habitué à cet horizon sans relief .Je relève mon col et souffle sur mes doigts gourds ,mes gants ne sont plus que des mitaines.A l'aurore peut être ,avant que le soleil ne rougisse la frontière,entendrai-je une voix douce ?Naufragé ,je m'accroche à mes illusions,pas encore perdues.Sentinelle sentimentale ,l'inconnu m'interpelle ,mais attention,je ne troque pas,je donne.Pas de palabres ,pas de salamalèques,pas de détours ,quelques fois je pique ,je touche ,pourtant je tolère l'esquive .Le jour se lève et avec lui ,la relève .Je vais pouvoir me reposer ,dormir oui dormir...Ma couche sera douce  et accueillante.Mon corps tétanisé ,mes yeux fatigués par la longue "scrutation" abdiqueront .Mon esprit libéré s'accrochera aux rêves les plus fous,balançant entre les étoiles.Oubliée la sécheresse ,rien que de la douceur ,du satin et de l'organdi,infinie légèreté.Quelques flocons d'amours tapisseront mon chemin .Le tourniquet de la vie me reprendra .Il ne se passe jamais rien dans le désert des TARTARS!!!!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article

commentaires

Punch-frappé 22/06/2012 21:04

Le désert sert à nettoyer de l'inutile, du superflu. Seuls face à nous-même. Nus tels au premier jour...

gilbertilo 23/06/2012 14:03



Oui sûrement la solitude a des vertus et le désert s'y prête à merveille.L'introspection nous dépouille de l'inutilité tu le dis bien,mais après ................ J'étais une sentinelle impatiente
à en découdre,mais dans le désert des Tatars rien ne bougea jamais.Bon je ne vais pas me plaindre, de temps à autre une oasis m'accueille et son eau fraiche et ses dattes sucrées me sont un
délice.@plus sur le chemin Chantal.



baïne 19/07/2010 22:44


bonsoir

il se passe beaucoup plus de chose autour de nous que nous le pensons même dans le desert
Bonne soirée à bientôt et merci pour les infos


sandrin 16/07/2010 21:53


ben ? en vacances ? biz


Bibi 06/07/2010 11:56


Il ne se passe jamais rien? Pas sure!


gilbertilo 19/07/2010 14:44



Bonjour,ainsi le désert ne serait qu'une ilusion,serais -je aveugle et sourd ,pire imperméable ou réfractaire.Dis moi en plus.....



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou