29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 16:46

L'homme qui voulut être roi,celui qui voulut être calife..............l'homme qui voulut être..................Nous naviguions de conserve depuis longtemps ,l'un baroudeur,écorché vif  prompt à l'invective,l'autre sage et posé ,plus cérébral qu'aventurier.L'un lunaire ,berger des nuages, démesurément enfantin ,l'autre,soldat aux semelles de plomb,les divagations astrales n'étant pas à l'ordre du jour .AH il fallait nous voir, de rudoiements en accolades ,nos coeurs battant à l'unissons.Ortho et parasympathiques intimement liés,çà tanguait et çà tossait  ou çà ronronnait .Le compromis c'est le bobsleigh ,griserie,

violence, canalisées, mais gare à la sortie de piste aux étoiles.Le looping te met sur orbite à la vitesse de la lumière.J'aurais du faire les ateliers ,collage ou poterie.Pour une virgule mal placée ,ma nature composite s'est confondue en une boule de flipper ,tiiiiiiiiiiiiiiilt!!! Un nouveau big bang dans cette poussière ,si un trou noir racoleur n'aspire pas d'un clin d'oeil sournois ce foetus, alors une nouvelle sphère pourrait tourner sur le pouce du jongleur facétieux.En fait de trou noir ,je tire la chasse ,je souffle la tempête,j'atomise tous ces culs coincés ,carrés à force de siestes dans leur académisme.La moquette épaisse ,le

jakuzzi et les deux cent mètres carrés,finis,la rue,la découverte,la puanteur quelquefois,voilà.La gouaille,la fantaisie,la spontanéité avec toutes leurs imperfections,le corps à corps,les yeux ouverts à en souffrir et les oreilles chauffées à faire

rougir .Ou loge la poésie?Est-ce une arlésienne?A chacun la sienne, une pute ,une maitresse,moi je préfère une pucelle,à honorer ,à découvrir,à libérer!Avec ou sans virgules ,je fuguerai avec elle,sans tabous et sans lois,saltimbanques,et

tant pis si le vers est au vert,bleue sera notre vie .Bleue comme nos veines chargées de gaz ,prêtes à faire tout exploser!Si blessure il  y a ,l'oxygène rougira la page ,éclaboussant les corbeaux!Mes membres saignent encore des fers brûlants de mon éducation. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans objets perdus
commenter cet article

commentaires

BALLENDAR 04/01/2011 21:14


les blessures sont comme les braises, il suffit d'un filet d'air pour qu'elles se rappellent à nos souvenirs . En tout cas je vous souhaite une bonne année, la route est encore longue...et parfois
belle


letrangère 01/01/2011 19:41


Je me suis cassée la tête sur article, puis le nez. Mais qui est-il cet autre ? toi même. ou vraiment un autre ?
Qu'importe. il te lira et peut-être aurons nous le fin mot de l'histoire.
En attendant, respectueusement, je te présente tous mes voeux. Quoi ? respectueusement est de trop ? certes. Mais je bafouille encore dans les formulations attendues.
Veuillez agréer tous mes voeux de bonheur cher gilbertilo... et longue vie au roi.


gilbertilo 01/01/2011 21:08



Oui c'est la dualité , le tiraillement ,qui suis -je ?Tantôt l'un ,tantôt l'autre,mais bon ,je m'amuse,sauf pour la poésie:à chier pour parler vulgairement.La gifle est de belle taille,j'en ai
pris pour dix ans!!!!!D'un autre côté la critique doit être sans concession,aucune.Ne l'ai-je pas moi-même maniée avec fermeté...........Je me contenterai de mes petites commissions et na.Mieux
vaut une petite commision qu'une grosse merde!Quoique ?çà porterait bonheur parait-il alors............pour 2011 je te réitère mes voeux.CIO bambina.



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou