30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 12:37

Je me suis toujours méfié des faibles , dangereux par leurs réactions désordonnées .Mais lire:les gentils sont serviles et inféodés au pouvoir me fait réagir .Comment des gens dans une société féroce et violente peuvent mettre au ban les seuls

vrais forts.Car il faut être charismatique dans cette avalanche de déboires pour accorder malgré tout une humanité à ses semblables.Quand les veules et autres poltrons se cachent derrière une pseudo rudesse dont il ne savent pas vraiment quelle est la matière.ILs s'alignent derrière les puissants et les lois ,s'exposant de fait à la condescendance et à la compassion.Quand une partie de la population fait de l'insécurité une préoccupation majeure,se moquer de la gentillesse est vraiment une aberration.Crier à la barbarie et pointer du doigt le meilleur de l'homme ,quelle connerie! J'ai toujours préféré Ghandi à tous ces meneurs guerriers et violents.N'obtient-on pas davantage par la patience et la douceur?La pugnacité ne se nourrit pas de coups fussent-ils d'éclats ,mais bien de force tranquille.Si j'ai dénoncé les tartines dégoulinantes d'amour ,c'était le côté ostentatoire de certaines manifestations et non cette substance indispensable à toute vie harmonieuse .Comment se passer de ces petits riens qui nous font des journées plus faciles .Pourquoi se priver de choses gratuites dans ce monde de marchandising éffréné.Oui, mille fois oui je revendique ma gentillesse,celle qui m'a porté dans mes difficultés et dans mes joies.Loin de la naiveté ,béat jamais ,lucide et prêt à aider mon prochain sans rien attendre en retour,qu'une sérénité bienfaitrice.Peut-on demander à tous une dose d'abnégation dans cette course infernale ou l'individualisme exacerbé semble le modèle ?En conclusion ,je dirai ,non la gentillesse n'est pas de la faiblesse mais bien de la matière noble dans la quelle on peut tailler des monuments.

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans la brocante des mots
commenter cet article

commentaires

sandrin 03/02/2011 08:16


oui je me fais lourde là. mais je voulais juste préciser qu'en fait ton article n'est pas le point de départ de cette brouille.Gowitt m'avait raccroché au nez (au figuré) avant cela, ce qui m'a
certainement faché plus que ses critiques (dont je reconnais la justesse pour certaines). Alors pas de mea culpa. C'est moi qui n'aurais pas du venir lui répondre chez toi. Je me sens un peu bête.
bah. tant pis.


gilbertilo 03/02/2011 18:34



Y a pas de lézard.



mamalilou 02/02/2011 23:03


rhooooooa et ta dernière phrase à écrire en grosse lettre partout où l'on peut...
et à gentiment envoyer à la face des pseudos méchants, farfadets obsolètes voués aux gémonies


gilbertilo 03/02/2011 07:31



On se comprend....Je ne pensais pas que ce thème initié par Sandrin aurait déclenché autant de passion.Rien n'est simple donc .J'ai un peu délaissé ton blog ces derniers temps,j'y passerai ce
week -end.Bonne journée.



sandrin 02/02/2011 19:17


A Gro(machin) : justement, c'est la question.Pourquoi donc as-tu perdu ton temps à aller de blog en blog, à laisser des coms, et pourquoi écris-tu un blog ?
Déjà des regrets pour tout ça. dis donc, c'était pas grand chose pourtant. Tu es trop sensible je crois. Et tu manques sacrément d'humour. Et crois moi ! l'humour est une politesse autrement plus
pertinente que ton "cordialement" que tu éructes à chaque fin de com.
Et comme je ne remets jamais les pieds chez des hotes qui n'ont pas de savoir vivre, adieu...

Et merci à toi Gilbertilo de m'avoir prêté un peu de ton espace pour faire mes adieux... a plus tard....


gowitt 02/02/2011 18:15


@Sandrin. Il n'y a pas de 'prétendument' qui tienne. Ma vie, heuresuement ne se limite pas a me faire des amis 'virtuels' dont je me fous. Ecoutez, je vais me cantonner à publier (ou essayer) sur
"hurlez votre colère", dont le but est affichè sur la première page. Je ne repondrai dorénavant qu'au commentaires qui seront en relation directe avec les intentions du blog ET l'article.
@Gilertilo. Pas fâché ? Parfait. Je ne commenterai que lorsque l'article m'intéressera.
D'une manière générale il me semble que tout cela tient plus de la cour d'école que de l'exigence. Je me fous royalement de toutes ces conneries, et je me demande même comment j'ai pu perdre du
temps à des discussions virtuelles inutiles.
Bonne soirée à tou(te)s. -Gowitt


gilbertilo 02/02/2011 20:55



L'exigence n'est pas toujours là ou on l'attend,à chacun son univers,le votre est sans concessions apparemment.La blogosphère n'est donc pas en adéquation avec votre vision.IL me semble malgré
tout qu'une marge existe entre la cour de récréation et quelques blogs plaisants à lire tant pour une certaine qualité de franchise, qu'un certain recul sur soi.En arriver à des règlements de
comptes pour le coup ,de potaches ,me paraît excessif.Si vos qualités paraissent évidentes,je perçois chez vous une faille .Quelle raison pertinente pour reprendre votre mot "fétiche" vous
mènerait-elle sur les chemins immondes de la fadaise et de la puérilité.Cordialement .Gilbertilo.



sandrin 02/02/2011 12:15


ouais, Gowitt distribue les bons et les mauvais points. Il a daigné t'en donner un. Brave et généreux Gowitt qui sait, lui, ce qui est bon pour nous, et ce que nous devons dire, et comment, et
pourquoi, et surtout ce que nous devons pas dire.
ah tiens, il a dit des choses intelligentes ? mais Gowitt n'est qu'intelligence. Doit-on pour ce qui lui est naturel l'encenser ? oui encensons Gowitt, qui, de son monde d'ailleurs, n'en a rien à
foutre.... prétendument.
Alors, moi je dis, aimons nous les uns et les autres. les derniers seront les premiers.
tiens Gilbertilo, je t'envoie un gros smack plein de gentilles pensées dégoulinantes de bons sentiments, poisseuses d'amitiés, toutes collantes et puant douceurs de femelle.
Si en retour tu me mords, puisqu'on attend que tu le fasses, je ne t'en voudrais pas.
Ils ont des yeux pour voir, et ne voient rien.


gilbertilo 02/02/2011 21:56



Me voilà marri,pour une"gentillesse",quels rebondissements.J'ai lu tes commentaires sur le blog de Gowitt,j'ai apprécié ta résistance ,ton opiniâtreté à défendre ton point de vue.Ton naturel me
fait plaisir,pas de langue de bois.Pour ce qui concerne la goujaterie de la réponse,je ne me l'explique pas(quoique?).Il m'avait semblé à lire vos échanges qu'une saine émulation
s'installait.Epilogue déroutant pour un débat "gentil".Méa culpa:mes quelques lignes peut- être injurieuses pour des oreilles précieuses.L'intelligence n'excusera jamais la fatuité.Bonne nuit
,Sandrin La sincère.


 



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou