22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 19:46

Ce jour là j'ai su ce que voulait dire la notoriété.Le dit seigneur "moustache" ,avait convoqué toute une galerie de journalistes.Spécialisés ou non ,je m'en contrefous.Tout ce petit monde agglutiné,comme des moutons à la mangeoire ,attendait l'apparition du "maitre".Il avait fait disposer un bac sur le trottoir dans lequel un liquide sirupeux dont se servent les artistes ratés reconvertis en critiques pour écrire leurs dithyrambes.LE fou de la gare dans un mouvement n'appartenant qu'à lui,un peu emphatique , un peu canaille,ouvrit la fenetre de son appartement haussmanien.Et s'écriant tel un magicien ,vous allez voir ce que vous allez voir,il virevolta dans la pièce,saisit une théière en argent finement ciselée .Son" portefaix" lui tandit une sorte de canne à peche,le fil entortillé à l'anse du récipient,il se pencha au balcon de fer forgé,avec gravité ,immergea l'objet du délire.Puis le remontant délicatement ,des larmes noires dégoulinaient,du pétrole,quelle horreur.Et maintenant çà vaut dix mille dollars s'écria t-il.Mais les cireurs de" pompes" ne bronchaient pas .Juste les flashs immortalisant la scène.Béats prets à applaudir toutes les fantaisies ,du grand enfant malicieux.Quelques secondes de ministre,et les mains claquèrent sans retenue.Ah j'en ris encore ,du bout des doigts gantés de velours noir le plus humoriste de tous les CATALANS, piqua sa banderille sans pitié pour la bete.Se lissant les bacchantes d'un revers dédaigneux(comme je le comprend) il jeta un dernier crouton aux gueux.Et maintenant je vous chassssse vous n'etes tous que des im...bécilllles.Ah quelle leçon ,j'ai adoré.Mais la phrase que j'ai le plus aiméé dans sa bouche de viel homme,c'est celle-ci :il y a autant de jouissance dans l'abstinence!Etait-ce la vieillesse ou la sagesse d'un génie, ayant passé sa vie à ne pas se prendre au sérieux car l'art est une chose trop sérieuse.Ta vie est engagée ,le pronostic vital,le pouls bat au rythme de ton oeuvre"tes réussites ou tes échecs".Une valise oubliée, à la consigne de la gare à Perpignan ,attend que l'on vienne lui contée la formidable aventure d'un illuminé.....................

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans objets perdus
commenter cet article

commentaires

Punch-frappe 25/04/2012 15:51

Pourquoi pas ! Tant qu'il y aura un public les bonimenteurs joueront.

gilbertilo 25/04/2012 21:34



Le génie confère certains privilèges.Et tellement de gens sont prêts à s'émerveiller.



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou