24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 21:07

Au pied de la lettre,au premier degré,bientot ,il faudra mettre un lexique ou meme un glossaire.Un résumé de notre pensée ,le plus clair possible.L'implicite,le non dit ,l'essence enfouie, pour etre mieux extraite,tous çà ,disséqué pièce par pièce avec minutie.Pas question d'induire en erreur ,l'esprit le plus simple.Un chat sera un chat,pas de travestissement,blanc et noir ,n'allez pas troubler un innocent ,rouge et noir ,c'est déjà du dévoiement.Excusez moi ,messieurs ,dames,d'écrire avec mes mots,mes petits protégés(oui je les aime ).ILS se cachent parfois ,blottis les uns contre les autres,dans quelque merveilleux poème?Parfois aussi je les trouve se promenant dans la rue ,ou assis sur un tabouret de bar ,à peine "locutés" par quelque ivrogne,à la philosophie douteuse.Les livres m'offrent évidemment des trésors  en tout genre,de l'expression la plus fine au vigoureux juron.ILS me nourissent ,ils m'habillent ,il me réchauffent ,souvent ils m'éclairent.De vrais amis ,fidèles ,du coeur et de l'esprit .La nuit ,un des leurs, vient déranger mon sommeil,et c'est  une source ,d'un mot ,d'un simple mot ,comme d'un ver à soie ,je défais le fil de mon histoire.Qui dites moi pourrait me donner autant de joie ,pour pas un rond.Surement pas la fille sophistiquée(elle veux me voler mes mots pour les passer à la moulinette)trainant avec ses ongles rouges,sur mes lignes d'amour.C'est pas une guitare que l'on torture au médiator,non ,seuls les arpèges égrènent ma musique.On ne tape pas du pied avec ses gros sabots ,j'acceuille la ballerine ou le chausson de vair ,mon univers est feutré.A pas de loup ,j'entend mes petits qui dansent ,mes paupières se ferment ,Morphée me happe pour me conduire au paradis .Je me laisse faire ............

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo - dans brocante des mots
commenter cet article

commentaires

Punch-frappe 12/07/2012 16:29

Ces mots passagers meublent le temps et l'espace. Quand notre essence-même aura disparu, l'on se souviendra de nous en relisant nos mot. Alors nous les posons soigneusement, afin qu'un jour
quelqu'un ; peut-être un descendant, continue ce patchwork de mots qui nous a tant dirverti l'epace de quelques temps.

gilbertilo 13/07/2012 18:46



c'était un billet d'humeur faisant écho aux commentaires quelquefois acides de la femme sophistiquée(dans le bon sens du terme).J'étais passablement irrité(oui çà m'arrive)



sandrin 25/08/2010 20:16


on craint même après t'avoir lu de troubler ton sommeil et de faire envoler ces mots qui te visitent... Aie de beaux rêves.


gilbertilo 25/08/2010 20:39



J' aime aussi tes mots ,rassures toi ,meme si ,tu ne les mets pas toujours dans mon sens.



Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou