12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 22:20

La main est sur la table,

Blanche,doigts écartés.

Innocente main  gauche,

Indifférente  au crime

Dont  la droite coupable

Aimerait la punir.

Et le poignard est là,

Graine de violence 

Dans l'autre poing serré 

Comme un nœud de souffrance.

La vertu immobile,

Quand  le crime est vivant.

Mais  dès le premier cri

Unis au frontispice;

Au creux du  même lit

Tous les deux sont torture

A qui aime la vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou