12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 08:08

La nouvelle ordonnance renvoie sans appel la précédente au rayon des accessoires inutiles .Du très populaire paracétamol(ingurgité à tire larigot par nombre d'individus pour des maux divers et variés et allègement prescrit sinon prodigué par les généralistes) hélas inopérant à la divine morphine il aura fallu cette nuit inoubliable .Cinq jours de copieuse ration,je l'espère me remettront dans mon assiette.Un semaine est passée,nous sommes le six juin.Il est midi tapante.J'entre au cabinet du Dr Z...la secrétaire est absente.Je m'installe sagement dans la salle d'attente .Mon portable sonne ...ma femme m'informe qu'elle me rejoint sans tarder.Un trimestre éprouvant pour mes proches ,les résultats déjà connus du médecin nous serons donnés dans l'heure.Sans trop attendre le pneumologue nous reçoit."Mr L'h ...les analyses effectuées sur le morceau de poumon ne révèlent aucunes cellules cancéreuses,non plus de tuberculose".

Le visage de cet homme au naturel réservé(froid diront certains,mais il en voit tellement )s'éclaire d'un sourire discret ,quand le mien s'illumine sans retenue du sourire le plus éclatant .

"J'ai voulu prendre de vos nouvelles,mais vous aviez déjà quitté la clinique".

"Oui" lui dis-je ."je désirais rentrer sans tarder".

"Pas de douleurs?"me demande t-il."si des douleurs aiguës.J'ai du appeler SOS médecins.Cinq jours de morphine".

"je vous prescris un anti inflammatoire".

Les divers documents glissés dans une enveloppe,après avoir réglé le montant de la consultation nous prenons congés le cœur léger .Il est environ treize heures .Un déjeuner au "restaurant" s'impose.Les "Quatre vents "un bar brasserie du port de commerce nous accueille.Tandis que ma femme se faisant servir une bavette à l'échalote arrosée de rouge, joue les carnassières , je craque pour une petite salade de harengs accompagnée de pommes de terre tièdes,le tout arrosé d'un gouleyant vin blanc.Ah elle est belle la fête !J'avais tant fourbi mes armes ,prêt à escalader mon "Everest"sans oxygène,mais voilà que l'adversité s'effondre et je m'écroule.Oh je ne me rétame pas,non je fais un roulé boulé , je me rétablis droit comme un I et je jouis!Comme tous ceux que leur bonne étoile a protégé de la brûlure du soleil,loin de me prosterner,je fais un bras d'honneur à toutes les affres endurées ces dernières semaines.Dans la galère, au son du tambour qui rythme les jours poisseux on se fait des promesses ...et puis libéré de l'écume des jours on s'en tape .Aujourd'hui la délivrance tant fantasmée a accouché d'une souris .Je ne suis bien sûr pas un agneau,il m'est arrivé d'être rôti ...mais pas plus .Pourtant je m'étais promis une bacchanale sans précédent si après cette batterie d'examens ,analyses et intervention chirurgicale plus inquiétants les uns que les autres,tout retombait comme un mauvais soufflet.Une fête purgative,un curetage,se vider la tête,reprendre du champ.Et puis "ballon",que dalle ,nada !La chose en elle-même était si belle,pas besoin de fioritures.

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou