29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 19:48
Peau de chagrin.

Elle juge grossiers les mots "doux" que j'oppose

A ces publications dont elle boit la prose ,

Ne sachant pas y voir, nombriliste qu'elle est

Le fragile tracé de son propre reflet !

------------------------------------------------------------

Elle aurait pu jouer,vivre en Messaline,

Laisser parler son coeur à son corps distendu

Pour ne pas s'épancher en version latine

Sur la Rome éternelle ,et ses rêves pendus!

------------------------------------------------------------

Le mannequin déchu, avec ses idoles

Dans la doublure crut nous donner le change,

Mais son mur toujours en dénonçait l'échange,

Dénudant un peu plus ses frêles épaules!

----------------------------------------------------------------

Si ce n'était sa langueur à chaque touche

Qui pesant sur le clavier faisait mouche,

Scélérates mes notes mises en bouquet

Sans faute lui auraient rabattu le caquet !

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou