27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 19:46

Paradoxe et contradiction,moi qui me définis comme cartésien,sans m'en satisfaire vraiment,du moins dans l'action,car souvent le résultat m'étonne,me laisse emporter par l'intuitif,l'empirique et pourquoi pas l'occulte .Une conviction,comme une sensation de plénitude,disons le une satisfaction défiant les règles serinées par les dépositaires du savoir.Je n'ai malheureusement pas la science infuse,il me faut donc admettre que du pêle-mêle que constitue l'inné et l'acquis(celui que j'ai épongé sans vraiment en avoir conscience)régurgite des informations.Dois-je avouer que tout ce qui m'a ennuyé pour ne pas dire plus, finalement s'était ancré quelque part au fond de ma cervelle.Je crois que c'est l'amour qui transcende,non pas la volonté,l'amour.Aimer vivre,aimer l'art,aimer ce que l'on fait.Alors on oublie la torture des cours non pas prodigués mais assénés par des clones.Mais comme rien n'est simple il me semblait (à une ou deux exceptions près) n'avoir mieux profité de l'enseignement plus imagé de certains profs atypiques,si ce n'est une certaine façon d'appréhender la vie,une certaine philosophie(mais n'est-ce pas l'essentiel)dont je m'inspire encore aujourd'hui.Soyons contradictoire jusqu'au bout .Moi contrairement à Michel Onfray je n'ai pas eu de coup de foudre(si ce n'est pour cette belle brune aux yeux bleus)pour un enseignant quel qu'il soit (mais sans doute n'avais-je pas comme cet homme l'envie d'apprendre),jamais de transfert ,jamais aimé de près ou de loin toutes formes d'autorités fussent-elles intellectuelles!! Respecté oui ,je ne suis tout de même pas complètement abruti.Aussi fis-je mienne cette devise:vivre et laisser vivre.Il est vrai qu'avant de me revendiquer cancre (la fausse modestie étant, selon ce que j'ai entendu depuis, la forme la plus élaborée de la vanité), ce qui me faisait le plus mal hormis cet ulcère qui me bouffait l'estomac(ils ne l'ont jamais su),c'était le mot médiocre ,appréciation, si l'on peut appeler cela une appréciation écrite à l'encre rouge au bas de ma copie. Je me rends donc à la raison ,la raison quelquefois s'efface!

Partager cet article

Repost 0
Published by gilbertilo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • Zef et Yannick ,le blog de gilbertilo ,Brest
  • : le serpent qui se mord la queue.actualité, poésie,tranche de vie,humour,et sarcasmes
  • Contact

Recherche

Mamalilou